Janvier…

IMG_1158

Il grêle des frimas glacés sur mes souvenirs. Des lames acérées pénètrent lentement les fragments séchés de ce matin de janvier. À la surface effritée des années mortes, ayant défilé sans nuances comme de petites âmes mortes, éteintes. Des heures additionnées, sans leurres. Des traces d’amertume envolées. C’était doux. Comme un désir champagne qui se glace aux embruns de janvier. L’embrasure était fine, à peine perceptible, il n’aurait suffi que de l’ignorer pour rendre agréable la suite des jours.

Odeur tertiaire, triomphe du sens de l’observation sur peau de mythes enrubannés de vertiges et de souffles fugaces. Ode aux rictus de Troie. Pièges à princesses, à feu dans l’envie de se perdre dans cet écume de sueur fauve. Les mots sont fébriles, il neige à l’ouest de la rue Saint-Laurent. Boulevard des crépuscules d’hiver. Je pile sur des lacs de poussière. Ses parfums se consument. Si les traces s’effacent, elles ne se dissipent guère  et la douceur des transats m’effraient.

Si le rêve se souhaite éphémère, l’intensité des charmes se trace une brèche cristalline dans le paradigme éphéméride. Il y aura. Il n’y aura sans doute pas. Les presciences conservent férocement le secret de leurs envies. Des songes d’autrefois se créent et les images s’accélèrent pour se vautrer tremblantes dans le creux brûlant de sa chair organique. Irrationnellement.

MFL

~ par MFL sur 4 janvier 2013.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :