Esquisse électorale…

Je ne peux plus faire de trêve à sens unique. Trop de choses à dire, trop de mythes qui se bousculent entre mes deux oreilles. Ça tourne un peu parfois. Il y a ce que j’étais, ce que je pensais. Des certitudes qui se permutent au gré des aléas de la vie. De l’urgence  de poser des gestes. Puis. il y a l’instinct, l’instinct qui ne m’a jamais trompé. Cette force fragile qui sait pertinemment où va se jouer le salut de mon humble pays.

Des notes de subjectivité désarmantes tombent une à la fois sur la toile de mon parapluie. Elles « tambourinent » des évidences et leurs oppositions. Des vérités qui s’effritent   comme des infidélités négligées. Comme tant de petits gestes qui ne comptent peut-être pas autant que nous voudrions. On le quadrillera plus tard… On garde le motif en mémoire. Mais quand? Autant de définitions d’une même idée que de contre définitions de son contraire.

Les rêves s’affichent démocratiques mais ils heurtent. Ils s’entrechoquent. Je me méfie de celui qui s’en prend à ses alliés, à ses amis pour atteindre le pouvoir. La sagesse n’est-elle pas dans le compromis idéologique. Pourquoi aurais-tu l’exclusivité sur la manière dont je souhaite m’émanciper nationalement parlant. Aime-moi parce que je marche dans la même direction, aide-moi parce que je te tends des briques. Construisons.

Au pire de la crise, tu me prenais la main dans les manifestations car nous courrions vers les mêmes espoirs. L’ennemi avait un visage. La coalition était forte. Aucun mirage, une lutte. Synchronisée. Ton petit carré rouge, prenait plusieurs visages. C’est pour ça qu’il était si fort. C’est pourquoi il faisait si peur à ses détracteurs. Avant même qu’on ne déclenche officiellement les hostilités électorales tu t’es isolé. Pas d’alliance, pas de cadeaux, pas de stratégies. Que toi devant l’ennemi… C’était arrogant, j’ai eu peur. Mais quand je vois à quel point cette suprématie s’estompe, ce regard effrayé, ces tentatives du désespoir en transformant tes alliés en ennemi à abattre, je le sais que tu crains le pire. Mais je suis certaine qu’au fond de toi, tu le sais que tu es le seul à blâmer… La lutte sera serré. Peut-être auras-tu appris de tes erreurs? J’ose l’espérer car nous aurons besoin de toi comme tu auras besoin de tous les rêveurs pour le mener à terme cet idéal collectif.

J’ai des frissons qui dansent sur ma peau quand je retrouve l’espoir qu’un jour, ce pays juste, égalitaire, et démocrate existera. Ce sera une réussite collective. Le copyright sera collectif. Les œufs que nous auront cassés aussi seront partagés. Les voiles sont lancées, la mobilisation semble venter sur le large. Les embarcations suivront tranquillement le courant ambitieux de l’infiniment grand.

Parmi les humains il y a ceux qui risquent, ceux qui s’unissent et ceux qui nous trahissent. La stratégie oui, mais pas la stratégie à tout prix… Mais surtout pas n’importe quelle stratégie. Car en autres cas nous l’aurons notre grève sociale. Orage de certitudes et de buffet de l’improbable. Partir pour mieux revenir. Reculer pour mieux sauter. Une merveilleuse liste de clichés. Les clichés n’ont pas toujours tort. Les absents si. Ton objectivité viendra de ton recul. Va voir ailleurs sur quelle musique on danse. Les idées et les espoirs y fourmillent. Les différents angles aussi. C’est sans doute là que tu trouveras l’énergie pour vaincre. Fracasse tes œillères sur le mur étranger de l’indifférence. Parfume tes mots. Si l’ennemi reprend le pouvoir nous aurons appris collectivement que notre erreur n’était pas de ne pas s’unir pour qu’un d’entre nous prenne le pouvoir, mais de ne pas s’unir pour prendre le pouvoir tous ensemble. Cet automne nous ferons un jardin.

J’aurais tellement envie d’être fière de nous le 4 septembre.

MFL

~ par MFL sur 27 août 2012.

Une Réponse to “Esquisse électorale…”

  1. Si c’est ça l’esquisse, que dira-t-on de l’oeuvre finale?🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :