Folies…

Aux arômes improbables qui dansent. Défaillante. Lors qu’oublié aux instants forts, ils ont transformé les espaces habités en regards infidèles. Tant de tombeaux humains comme de trop grandes envolées sismiques. Elle portait ses pas dans le désert vivace des espérances taboues. Des désirs flottants, et des îles que je ne suis pas. D’un évangiles de marbre et de poussières de mots tissées en versets cathodiques. J’ai imprimé des aires de toi sur des corps de femmes et des satellites de jour, protégés par mille subreptices. Volante. Habitée par des verres blancs de mensonges et des coupes de spiritueux sans âmes. Enterrée. Elle s’est souvenu une fois de ce regard. Ses ailes caressées se posant sur le reflet de son ventre de violoncelle. Et toujours cette étincelle qu’elle ne peut que rêver. Elle est Camille et se sculpte, augustine de l’argile, froid. Boueuse. Il veut. Ils ne savent pas. Elle n’a sans doute jamais pu. Encore des relents de chaotiques années comme autant de luxuriantes secondes volées à la vie. Sans elle. Sans moi. Folie.

MFL

Publicités

~ par MFL sur 19 janvier 2012.

3 Réponses to “Folies…”

  1. « D’un évangiles de marbre et de poussières de mots tissées en versets cathodiques. J’ai imprimé des aires de toi sur des corps de femmes et des satellites de jour, protégés par mille subreptices. »

    WOW! Ça prendrait absolument ton sublimissime oeuvre, bref l’image de ton cru, pour battre une telle envolée…

  2. prenait, dis-je

  3. Merci 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :