Amertume

Il se pose instable sur mes hivers clairs et obscurs, en manège engagé. Blanc de tous les  mensonges et de tous les revers sombres de ma paresse et de ce manque de courage… Vent de lubricité et d’égoïsme à demi osés, on craint d’exister. L’art de ne pas vouloir aimer, comme stratège annuel et perdition malheureuse pour devenir des hommes vides et sans sens. Toutes les marques se tracent aléatoires sur la surface gelée d’une nouvelle année sans confiance. Dans mon sang a voyagé trop de cinéma et d’images d’archives. Il aurait simplement suffit. Mais ça ne suffira plus. J’aurais juste préféré ne pas t’aimer…

MFL

Publicités

~ par MFL sur 27 décembre 2011.

2 Réponses to “Amertume”

  1. Beau. Mais j’aurais peut-être aimé ne pas si bien comprendre…

  2. Beau, dépouillé et attrayant comme toujours. Tu penses tes plaies, panses-les aussi ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :