« Alors » ce 8 mars…

Petite puce, puce de février, si petite… Tu ne le sais pas encore, mais ta vie ne sera pas aussi simple qu’on le souhaiterait. Oh! elle est souvent merveilleuse la vie, souvent magique, souvent surprenante, et toujours positive. On a même travaillé très fort depuis quelques générations pour que tu puisses avoir le droit d’exister toi aussi en tant qu’être humain, pour que tes mots aient la même portée que ceux des hommes… Mais, on en est encore au défrichage… Alors tu devras toujours te battre plus fort pour arriver aux mêmes buts, tu devras toujours justifier tes choix et  affirmer tes idéaux.

Tu vas devoir lutter contre des siècles de préjugés, tu devras apprendre à devenir plus autonome que n’importe qui… T’envoler sans te perdre, te défendre sans écraser, toujours doser. Car on rêve d’égalité, de justice pas de suprématie,   mais d’un monde qui serait juste, mais qui ne l’est pas encore… Oui c’est épuisant, c’est très épuisant car ce sera ton combat de tous les instants, parce qu’il ne faudra jamais briser ta garde et parce qu’on te criera des mots insensés et que tu ne comprendras pas pourquoi. Tu te diras « en quoi le fait de rêver d’égalité ferait une moi une femme frustrée? » Saches seulement qu’il n’y a aucune logique derrière ces mots, beaucoup d’incompréhension, mais aucune logique.

Tu es encore si minuscule, si fragile, mais de jour en jour d’année en année, tu découvriras le monde, ce monde immense et merveilleux, pourtant rempli d’aberrations,  de supplices cruels, de traditions horribles…. Tu devras être forte, et surtout éviter de te fermer les yeux en te laissant bercer par le confort du pays où tu as eu le privilège de naître.

En même temps, je sais que tu sauras profiter de toutes ces contraintes et de toutes ses difficultés pour t’esquisser une vie hors du commun et pour sculpter tes rêves dans chaque fragment de vie et de lumière. Je sais que tu sauras contribuer à faire en sorte que par chacun de tes geste, que par chacune de tes idées, que le monde soit toujours un peu plus beau à chaque jour…

C’est ce que je désirais te dire en ce 8 mars… La vie est explosive, mais on a jamais trop de feux d’artifices et de musique dans le cœur…

Bonne,  belle et heureuse vie à toi…

MFL

~ par MFL sur 8 mars 2011.

3 Réponses to “« Alors » ce 8 mars…”

  1. […] je garde les yeux ouverts! Il semble que ce soit très important! Surtout si je me fis à cette belle lettre que ma marraine m’a écrite ce […]

  2. Le commentaire précédent, mais sans le lien:

    Probablement ton pire billet ici (il y a des très bonnes choses là-dedans, mais il y a trop d’omissions pour que je laisse ça passer). Ça pue l’endoctrinement parental à plein nez! Vous ne pourrez pas protéger cette petite puce contre la véritable égalité des sexes indéfiniment…elle grandira!

    « Mais, on en est encore au défrichage… »

    Au niveau international, oui. Au niveau québécois, ça progresse beaucoup mieux qu’ailleurs, même si tout n’est pas réglé (pensons à l’avortement par exemple, pensons aux conditions de travail dans le secteur gouvernemamantal traditionnellement féminin, surtout le traitement scandaleux réservé aux infirmières). Ça aussi il faut le dire!

    « Alors tu devras toujours te battre plus fort pour arriver aux mêmes buts, tu devras toujours justifier tes choix et affirmer tes idéaux. »

    Ça dépend où et avec qui…

    Tous doivent justifier leurs choix et leurs idéaux, tout être marginal (gros, intellectuel, artiste, handicapé) doit se battre plus que les autres, et ça n’a pas nécessairement de lien avec le genre (sauf dans les domaines traditionnellement masculin pour les femmes ET TRADITIONNELLEMENT FÉMININ POUR LES HOMMES)…surtout dans ce monde où la coercition autoritaire est valorisée…

    « Car on rêve d’égalité, de justice pas de suprématie, mais d’un monde qui serait juste, mais qui ne l’est pas encore… »

    Toi oui, mais certains ont d’autres agendas…

    « Oui c’est épuisant, c’est très épuisant car ce sera ton combat de tous les instants, parce qu’il ne faudra jamais briser ta garde et parce qu’on te criera des mots insensés et que tu ne comprendras pas pourquoi. » Tu te diras « en quoi le fait de rêver d’égalité ferait une moi une femme frustrée? » »

    Le problème est que certains ont détourné la cause féministe à d’autres fins en se servant de la violence pour forcer des gens à adhérer à leur cause. Ça explique plusieurs réactions stupides de ce genre vomies par des maqueueulinistes!

    « Saches seulement qu’il n’y a aucune logique derrière ces mots, beaucoup d’incompréhension, mais aucune logique. »

    Pas de logique, d’accord! De l’incompréhension, d’accord! Mais il y a des raisons qui expliquent ces réactions. Et tant que vous nierez l’existence d’une certaine idéologie sexiste discriminatoire, ça va se poursuivre ad nauseam. Et où est la logique des fémi-favoritistes lorsqu’ils prônent des mesures discriminatoires et quand ils n’ont aucun problème avec le port du voile chez les employés des institutions publiques? Des deux côtés des idéologues, il y a de l’incompréhension et de l’absence de logique!

    Cependant, à partir du 3e paragraphe, je suis entièrement d’accord avec ton propos!

    Le féminisme est la notion radicale que les hommes et les femmes sont tous des êtres humains au même titre. Malheureusement, il y en a trop qui ne l’ont pas encore compris.

    À force de jouer le jeu de la guerre des sexes et d’écoeurer littéralement les hommes avec ça, tout en voulant le beurre (un traitement fémi-favoritiste) et l’argent du beurre (la valorisation de plusieurs traditions patriarcales idiotes) de trop nombreuses femmes se retrouvent seules. Ne vous demandez pas pourquoi…

    Ce jeu est dangereux quand tu commences à le jouer, chère dame…le sens critique et la développement d’une pensée propre fait partie intégrante de l’éducation des enfants…

  3. « Je sais que tu sauras (…) t’esquisser une vie hors du commun et sculpter tes rêves dans chaque fragment de vie et de lumière. »

    Ce bref extrait, à lui seul, te montrera la différence très claire, si éclatante que tu en garderas pour toujours les yeux ouverts, qui existe entre une idéologie et un Idéal.

    Soumets toute chose à ce dernier prisme et jette un sourire filtrant à ce vieil oncle rabâcheur.

    Au moins, tu n’auras qu’à te pencher pour saisir d’une main légère les pétales merveilleux qu’une tantine extraordinaire te laissera le long du chemin, sous forme d’éclats de poésie, de musique, de couleur.

    J’ai un vieux pote Breton qui s’interroge toujours sur « Ce qui est Moi » et « Ce qui n’est pas Moi », et cela par rapport au « Tout », qu’il espère changer …

    En toute chose, trouve ce qui est toi.

    Un autre rabâcheur…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :