Lubricités rabelaisiennes…

L’eau a des effluves de concombre frais. J’aurais envie d’y lancer quelques branches de thym. Peut-être, pour y respirer le parfum d’un été de douceurs, peut-être pour y humer certaines traces intangibles de ces fous après-midi volés à la vie, tout ensommeillée de soleil. Ivre de vin blanc, en une transe sensuelle, qui danse, et s’embrase, je ferme les yeux, et embrasse des fruits et des angoisses. Alors qu’Olivier se berce doucement dans le vent sec du haut de sa juliette, des reflets jaunes m’aveuglent encore. Le temps est aux idées vaporeuses, à la brise discrète qui sèche la peau les mains liés et aux poussières qui valsent sur les lattes de bois du plancher chaud. Je « m’enjuilletise » et rêve de passions éphémères, de corps qui vibrent et se permutent en désirs à demi avoués. Caressée par le ludique et lubrique instant des heures inventées qui s’effaceront à jamais, je me vautre dans la mer salée, salace, épicée de violons sauvages, et de melons de miel sucrés.

MFL

~ par MFL sur 7 juillet 2010.

8 Réponses to “Lubricités rabelaisiennes…”

  1. Superbe, ça!

  2. Merci, merci!

  3. Merveilleuse écriture, tout plein de beauté !

  4. Trop gentil!!!

  5. Succulent billet🙂 à la gaspacho de mots🙂 l’art culinaire c’est comme l’art littéraire on s’y gave à petite bouchée de sensualité.

  6. Merci et bon appétit littéraire :*

  7. À quand un livre de toi coquine écrivaine? Ton talent est certain…🙂

  8. coquine??? Cute

    Merci Manu!!! Et oui je rêve depuis longtemps à mon premier livre achevé!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :