Des ailes en poils de pinceaux…

Le soleil était d’agrume, presque ocre, de ma fenêtre au loin, j’apercevais les effluves des souvenirs enfumés de cette vie autre, de cette vie d’autres, d’avant et d’antan… Après quelques instants, j’ai cessé d’écouter mon coeur qui m’angoissait à vouloir se manifester trop rapidement et j’ai ouvert mes yeux sur cette nostalgie passée. Ma santé perdue s’est taillée une petite place discrète à travers vos mots colorés et vos parfums de jasmin.  Je vous ai beaucoup épié par cet angle nouveau que j’avais la chance de cotoyer, c’est intéressant d’être de l’autre côté du miroir parfois, ça m’a permis de regarder mon ancienne vie autrement, avec un recul que je n’avais jamais pu avoir, avec une objectivité différente. Pas un instant je n’ai regretté ma place côté création, même si vous m’avez donné envie de d’y replonger rapidement! De mon nouveau point de vu, j’ai beaucoup observé, j’ai beaucoup appris aussi! Avoir la chance de reconstruire cette partie d’univers, je crois bien que je serais dangeureuse!

Mais une chose est certaine, l’ivresse est la même, et elle se s’étiole pas. J’ai toujours été amoureuse des regards brillants et étoilés, et avec vous j’ai été servie. Des plumes volantes entre des éclairs de feu et des éclats de larmes, qui auraient éclairé des lanternes jusqu’à Giorno!

Merci de votre patience avec cette petite souris que je sais être trop souvent, merci de votre passion inépuisable et de vos sourires complices. Merci d’avoir joué le jeu de mes clics indiscrets, croqués à vif dans le présent de vos expérimentations ardentes. Toujours en équilibre sur les jours qui dansaient trop vites et qui s’étiraient dans les nuits pour se faufiler discrètement jusqu’aux matins de mai, jusqu’en juin jusqu’au MAI.

Merci à la magie du théâtre, à vous, à la vie et à la chèvre…

Je vous bleu azur, je vous vert pistache et je vous rose trémière…

MFL

~ par MFL sur 21 juin 2010.

3 Réponses to “Des ailes en poils de pinceaux…”

  1. Quel magnifique au revoir ! Tu es touchante et gracieuse, magique et sublime ! Je te souhaite de revoir ces êtres uniques, comme tu l’es d’ailleurs.
    Étonnant comme tu te connais et te perçois avec justesse !
    Lucidité époustouflante !
    Bravo ! 🙂

  2. Étiole ou é-to-ile? … hahaha… désolé.

    Moi je vous fais une révérence grattée à la chevelure emmêlée des cloches léchées par le mistral!!!

  3. Sur les iles d’un ange je partirais pour <> que disait Robe R Char le Boa (Robert Charlebois) de son vrai nom lol lol, je ne suis pas un ange, mis à part cornu et non je ne suis pas loup-garou oups je tombe hors sujet non! en fait le vrai garou c’est lui Charlebois pas l’autre!!! Garou de son vrai nom Pierre Gararnd.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :