Point de non-retour…

Déjà presque un an que je suis ici! Le temps passe tellement vite. J’en ai partagé des délires par ici, la plupart, pas très intéressants, mais, en relisant certains paragraphes ici et là, j’ai retrouvé des mots dont j’étais réellement fière d’en être l’auteur…

Ce n’est pas que j’ai l’impression d’avoir fait le tour, au contraire, j’avais encore la chance de rencontrer  des âmes libres et de partager des moments de vie ainsi que des idées nouvelles avec des gens formidables, donc certains sont devenu des amis.

Mais aujourd’hui, la Marie-France que j’étais s’est éteinte. Elle n’existera plus jamais, elle est  bel et bien morte, sous le poids de la douleur, et je dois consacrer tout ce qu’il me reste de vie, à essayer de me reconstruire une nouvelle vie. Peut-être qu’un jour je serais assez forte pour revenir, mais ce ne sera plus jamais la même fille qui écrira ses vers et délires…

J’ignorais qu’il était possible d’avoir aussi mal… Quelques répliques de Macbeth me traverse le corps… Comme tant de larmes dans lesquelles je me noierai… La tristesse est la pire des morts, parce qu’on y survit… Mais à quel prix?

Amis, lecteurs et collègues blogeurs, ce fut un immense plaisir,  voir même un honneur de partager ces dernier mois avec vous… Que de grands moments!

En attendant un possible retour de la survivante que je deviendrai, je vous souhaite à tous une très heureuse continuation… Bonne chance!!!

Sans rancune

MFL

xxx

~ par MFL sur 22 octobre 2008.

12 Réponses to “Point de non-retour…”

  1. Il y a cette belle ironie de la vie qui veut qu’il faut apprendre ce qu’est la douleur pour sentir la valeur du bonheur… Où le trouver, ou le chercher, surtout, parce que l’idée du bonheur peut être aussi vaste et aussi opaque qu’un piège sans fin, si on ne sait voir que c’est dans les méandres du doute et de la recherche qu’on intègre les dimensions furtives de cette quasi-abstraction, malgré tout ce que l’on nous vend comme moyen assuré pour l’atteindre. Gardons l’espoir et la confiance. Certains diront la foi. J’ai foi païenne, moi, en nous, j’ai foi en la mort comme source de renouveau, comme le souffle de l’hiver, comme une nuit qui se pointe le bout du nez à la fenêtre, avec en son sein le vacillement lointain des bourgeons-bougies. La nuit, à l’inverse de nous éteindre, comme inspiration.

  2. Dommage…mais je peux comprendre…Bon courage dans le renouveau! xxx

  3. Ma bouche reste sans voix et mes doigts sans mots, mon cerveau fige d’une telle nouvelle! Que dire que bonne continuation…où que ce soit et quand ce sera!

  4. Un changement, une nouvelle phase, une évolution… ?
    Prend soin de toi.

    Aurevoir papillon!

  5. Espérons que ce ne soit qu’une longue pause et non une fin pour la meilleure blogueuse de la blogosphère québécoise, à tout le moins dans le non-politique (et même en politique, il y a quelques billets fort intéressants sur le sujet).

    Si jamais tu veux écrire des pamphlets anti-militaristes pour moi, ne te gêne pas😉 Même des non-anarchistes peuvent avoir des propos pertinents pour l’anarchisme.

  6. @Le D.

    La mort, au sens propre, n’est pas une source d’espoir, sauf pour alléger une souffrance physique insupportable. Par contre, dans le sens où notre blogueuse l’entend, la « mort » est effectivement une source d’espoir, j’en conviens.

    Et je suis entièrement d’accord avec toi pour le reste. Par contre, la tristesse ne peut pas durer trop longtemps.

  7. Je sens tellement de souffrance dans tes mots…😦

    Si je peux faire quoi que ce soit, sincèrement…

  8. Je me sens loin de la blogosphère depuis un bout moi-même. J’ai vu ce billet un peu tard.
    Quoi dire de plus que peut-être ce ressourcement dans la réalité te sera bénéfique. Chacun à besoin d’une pause. Il faut s’accorder avec nous-même, c’est le principal.

    xxx

  9. […] les nouveaux billets que ma Communauté a pondu. Puis, j’y vois un texte bouleversant de Marie-France alias MFL alias l’auteure de Regardez la musique qui annonce qu’elle met fin au blogue. Ou du moins pour une période de temps indéterminée, […]

  10. Je ne savais pas quoi écrire comme commentaire alors j’ai laissé un billet sur mon blogue qui correspond mieux à ce que j’aurais voulu te dire. Allez, bonne chance, prends soin de toi et j’espère infiniment que ta peine se résorbera. Gros câlin ! Alex alias le Satellite

  11. Bien que mes visites se font rares tu es une personne que j’aimais bien lire.

    Je ne sais pas ce qui t’arrive mais je t’envoie une sacré dosé d’énergie positive.

    Gros calin!

    Martin

  12. À vous tous…

    Mille mercis…

    Vous êtes tellement gentils… Du coup je me sens moins seule au monde…

    Au plaisir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :