L’Anticinéma…

Pourquoi sans cesse valser dans l’incertitude acquise de la désillusion promise? Si je compte les heures, c’est en vain et si je ne les compte pas, c’est encore en vain. Mais quelle que soit l’attente, je transforme chaque minute en bulles, constat d’une effervescence prête à exploser bien plus qu’à enivrer. Et si je me perdais ailleurs, tout simplement ailleurs, loin de ces rayons de lumière? Blanche de n’avoir pas su comment faire pour espérer, pour trouver les mots… Comme si l’illusion de l’attente était suffisante. Comme si l’espoir était une réalité réelle loin de toutes images gravées sur des bandes d’acétate, et remisés dans la projection de souvenirs en noir et blanc.

Sans rancune

MFL

~ par MFL sur 20 septembre 2008.

4 Réponses to “L’Anticinéma…”

  1. Oh toi je te dis, t’as le don! Ça me touche tellement ce billet! Right on, u might say. Merci!
    xxx

  2. Perséphone

    Merci!
    Quand mon cœur s’empare des touches de mon clavier, il remet les perspectives en question!

    Sans doute que l’antonyme de cinéma serait simplement la vie… L’ironie est que le cinéma est aussi un synonyme de vie…
    🙂

  3. Toujours cette satanée de dichotomie :)…..

  4. Exactement!!!

    La vie est une dichotomie en soi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :