Communiqué du RQD… (La culture en péril)

Suite aux coupures drastiques du gouvernement conservateur dans leurs subventions octroyés aux organismes culturels, ainsi qu’à cette volonté d’imposer une ligne directrice à peine masqué sur l’image que doit refléter la culture canadienne à l’international, il est impératif de réagir rapidement. Je joins ici le communiqué qui a été déposé cette semaine par le RQD, réclamant à la Ministre Verner de bien vouloir répondre aux questions qui sont posées par les nombreux médias et intervenants des différents milieux culturels. Compte tenu du contexte particulier qui sied à Ottawa à l’approche d’un déclenchement de plus en plus imminent d’une campagne électorale, il est important que le message circule dans les différents milieux.

« Montréal, le 19 août 2008 – Le RQD, au nom de plus de 500 professionnels de la danse au Québec, dénonce avec virulence la décision du gouvernement Harper d’abolir plusieurs programmes de soutien aux arts et la tactique de guerre utilisée pour se gagner des votes contre les artistes. D’un gouvernement élu démocratiquement, même en position minoritaire, tout citoyen est en droit d’exiger qu’il fasse preuve de probité, de responsabilité, de rigueur, de vigilance et de transparence.

En laissant couler au compte-gouttes l’information relative à l’abolition de plusieurs programmes de soutien à la création, la promotion, la formation, la consolidation des organisations, la diffusion internationale et l’exportation de biens culturels, le gouvernement a déclenché une véritable guerre des nerfs dans les milieux culturels. D’autant que la rumeur est à l’effet que d’autres programmes soient dans la mire…

Nous demandons à la ministre de Patrimoine canadien, Josée Verner, enfin sortie de sa tanière pour répondre à la pression des médias, de clarifier les objectifs et les priorités de son gouvernement en matière de culture qui justifient l’abolition des programmes tombés sous le couperet, la semaine dernière. Par respect pour ses commettants (artistes, travailleurs, gens d’affaires, spectateurs, auditeurs, lecteurs, amateurs d’art, cinéphiles, consommateurs de biens culturels, enseignants, étudiants, etc.), nous lui demandons de dévoiler, dans les plus brefs délais, la liste complète des programmes que son gouvernement prévoient envoyer à la trappe et la somme totale des économies qu’il compte ainsi réaliser sur le dos des arts et de la culture.

Si elle ne peut garantir le maintien, ou le transfert au Conseil des Arts du Canada, des crédits rattachés aux programmes qui sont, et seront abolis, nous la pressons d’expliquer aux artistes et aux travailleurs culturels comment son gouvernement entend les aider à faire mieux avec moins?

En tant que ministre responsable du secteur culturel qui contribue à hauteur de 43 milliards de dollars annuellement à l’économie canadienne, et dont dépendent la vie culturelle et la santé économique de nos communautés, nous lui demandons de s’en faire la défenderesse acharnée auprès du Conseil des ministres et de la population.

Du nouveau ministre des Affaires étrangères et Commerce international, David Emerson, nous nous attendons à ce qu’il défende bec et ongles la diplomatie culturelle, comme troisième pilier de la diplomatie étrangère canadienne, et qu’il convainque ses collègues du gouvernement, non seulement de rétablir le programme PromArt, mais de réinvestir dans les budgets culturels des ambassades. Le Canada, pour qui la défense et la promotion de sa spécificité culturelle est un enjeu politique et commercial de taille, n’a pas les moyens de se priver des ambassadeurs naturels, et de premier plan, que sont les artistes et travailleurs culturels du Québec et du Canada sur la scène internationale, non plus que des agents au fait des affaires culturelles sur le terrain.

À l’instar des autres secteurs artistiques et culturels, des médias et des élus des partis de l’opposition qui ont dénoncé les décisions et les agissements du gouvernement Harper, la communauté de la danse professionnelle du Québec espère ardemment qu’il entende raison. L’abolition des programmes Promart et Routes commerciales compromet dangereusement, et à court terme, l’avenir de la danse professionnelle au Québec et au Canada. Partie prenante d’une industrie culturelle secouée par l’abolition d’autres programmes de soutien, la communauté de la danse du Québec et du Canada craint sérieusement pour l’avenir de la culture québécoise et canadienne.

Nous avons collectivement, et sur plusieurs décennies, beaucoup investi dans l’édification d’une culture et d’une identité qui nous distinguent. Nous refusons de nous perdre dans la cacophonie du monde. »

– 30 –

SOURCE :
Lorraine Hébert
Directrice générale
514 849-4003
lhebert@quebecdanse.org
www.quebecdanse.org

Sans rancune

MFL

~ par MFL sur 22 août 2008.

50 Réponses to “Communiqué du RQD… (La culture en péril)”

  1. C’était tellement pas le moment pour les « Conserves à teurs » (oui, l’erreur est volontaire) de faire ce genre de gestes… Disons que si l’été était plus ou moins chaud, l’automne va l’être en maudit…😉

  2. Alex

    Il serait difficile de ne pas être d’accord!!!!🙂
    J’ai bien hâte de voir cela!! Chez les « conserve à teurs » aussi l’erreur est volontaire😉

    Nous vaincrons…

  3. Je radote mais le pire, c’est que Verner est la dé-pute-ée (et elle est baisable en plus, je l’admets!) de mon comté et qu’elle sera réélue facilement!

  4. Tu viens à la Manif ?!

  5. Anarcho

    Que d’humour….

    Charlotte Russe

    C’est quand? En fin de semaine je suis très prise comme tu sais🙂

  6. MFL oui tu es prise dans tes écrits remplis d’émotions et tout tes activités artistiques qui ne te laisse que peu de temps pour bouffer et vivre😉😉

  7. Charlotte es une grande revendicatrice🙂

  8. Loup de Ville

    HA HA HA!

    Ne vous inquiétez pas, en dehors de l’univers des mots, j’ai aussi une vie tout à fait merveilleuse et la famille la plus extraordinaire au monde, ce qui fait en sorte que des évènements tout à fait atypiques se produisent, le tout agrémenté de fous rires partagés.
    🙂

  9.  » C’est important la Culture…  »

    (J’ai été invité à assister à une pièce de Théâtre à Terrebonne. Je me permet d’en faire une critique. ) 🙂


    Donc Théâtre de Terrebonne.


    L’Histoire, c’est une pièce de Théâtre ratée.

    Typique de l’ère ou nous vivons.

    Une tournée où ça va de plus en plus mal, les dialogues, le décor, les punchs, et ça finit avec le rideau qui tombe et un spot qui éclate.

    Yo man.

    Yo.

    De kessé la pièce?

    Yo man, yo, … ya

    Rien à critiquer, contenu vide.


    Comment ça va avec ton chum ?

    Bah.


    Tes études comment ça va ?

    Bah.


    T’as été voir une pièce de Théâtre, … c’était comment ?

    Bah

  10. Rob

    Il faut tout de même faire attention et ne pas confondre culture populaire (de masse) et culture (création). Le théâtre d’été fait partie de la culture de masse. Mais comme ont dit, dans tout on retrouve le pire et le meilleur. Le but premier est de toujours permettre aux créateurs de créer, c’est peut-être la chose la plus importante au monde!🙂

  11. ah la culture de masse est-ce que tu veux dire la culture platte qui assomme lol lol

  12. Je vous trouve défaitiste mon cher Rob.

  13. Anarcho

    Pas défaitiste mais réaliste, cette pièce n’était pas vraiment digne d’intérêt, mais ce n’est pas parce qu’un truc est inintéressant qu’il faut en conclure à l’inutilité de la culture🙂
    Nous tomberions alors dans le sophisme facile!

  14. Je suis d’accord avec toi MFL. Je parlais de son défaitisme en général, comme tu dis.

  15. Bon, cette pièce c’est une erreur, je savais pas ce que j’allais voir, … occasion de faire une sortie imprévue, … je connaissais même pas le titre de la pièce. Mais.

    En effet, vous avez perçu le ton défaitiste. Il s’explique, parce que, depuis quelques 5 – 10 ans, 15 ans, il y a du – je m’en fous – dans la société en général, on se fout de tout, la langue, (Radio, TV, Internet, tchat), les relations humaines (cherchez les couples amoureux véritables), notre environnement (Pollution de l’air, de l’eau, de la terre, des sentiments), la terre se meurt, (quand on dit que la MER est polluée), … les principales entreprises sont totalement aliénantes avec leurs employés, etc …

    C’est bien de vibrer à des poèmes, mais ya une sacré vérité qui nous entoure et il va falloir de l’Action. Et ça presse.

    Et en plus, je pense que les « humoristes » ont une responsabilité, … abrutir le peuple, c’est pas correct, même si le peuple est abrutit, les Artistes (tous)doivent élargir les horizons, pas les rappetisser.

    Le soir de la représentation, j’ai écris un commentaire que j’ai pas posté; ça ressemblait à: « J’en ai plein le cul, exusez la vulgarité, des humoristes avec les lunettes épaisses qui font les niaiseux, c’est pu drôle, … si vous avez rien à dire, fermez donc votre gueule. »

    C’est parce que ça n’en finit plus, d’année en année, je me dit que les épais vont grandir à un moment donné, mais non.

    C’est dans ce sens que j’ai parlé des yo man. Sans préjudice.

    Et ce je m’en foutisme atteint les Collèges privés, … il va rester quoi?

    Je suis plutôt d’une humeur positive, mais samedi j’ai eu une douche froide, et.
    🙂

  16. Vous semblez victime de l’état de crise permanent de la propagande étatiste. Un peu catastrophiste votre affaire.

    http://www.quebecoislibre.org/980314-2.htm

    En ce qui concerne la langue française, il sera de plus en difficile de ne pas régresser en restant dans le Cacanada. Ça nous apprendra à refuser de nous séparer!

    Vivons avec les conséquences de nos actes!

    -Un crotté n’ayant jamais été à l’école privée et fier de sa langue.

  17. « il y a du – je m’en fous – dans la société en général, on se fout de tout, la langue, (Radio, »

    La langue française se porte mieux qu’il y a 60 ans.

    « les relations humaines (cherchez les couples amoureux véritables) »

    Moins pire qu’il y a 60 ans, car il n’y a plus de mariages obligés.

    « notre environnement (Pollution de l’air, de l’eau, de la terre, des sentiments) »

    De plus en plus d’efforts concrets sont faits pour l’environnement (pas assez peut-être mais…). Pour la pollution des sentiments, c’est moins pire qu’il y a 60 ans, pour les mêmes raison que tantôt.

    « les principales entreprises sont totalement aliénantes avec leurs employés, etc … »

    Faudrait en parler à Michel Chartrand, HHHHÈÈÈÈ! Des corporateux aliénants, ça a toujours existé. Ça a déjà été bien pire!

    Évidemment, ce n’est pas une excuse pour s’asseoir sur ses lauriers et sombrer dans la médiocrité.

  18. « C’est bien de vibrer à des poèmes, mais ya une sacré vérité qui nous entoure et il va falloir de l’Action. Et ça presse. »

    Comme si l’art n’était pas un catalyseur pour l’action! Cliché!

    « Et en plus, je pense que les “humoristes” ont une responsabilité, … abrutir le peuple, c’est pas correct, même si le peuple est abrutit, les Artistes (tous)doivent élargir les horizons, pas les rappetisser. »

    Les vrais artistes ont toujours élargi les horizons. Encore une fois, vous confondez inculture de masse et culture artistique.

    La culture québécoise, particulièrement musicale, est plus riche que vous le croyez.

  19. J’admets que les humoristes prennent trop de place mais ça n’empêche pas tous les créateurs artistiques de tirer leur épingle du jeu. De plus, un humoriste comme Guy Nantel est fort intéressant.

  20. Les mariages obligés et les mariages tout court, ça été plus qu’autrement 2 personnes qui s’arnaquent mutuellement. La haine augmentant avec les années, ou l’indifférence. C’est un bon débarras.


    2008. Se libérer des ascendants c’est bien, mais quand c’est que ça, ça fait du monde sans attache significative. Le manque avec le temps, va peut-être venir à bout du fake et de la distance psychologique entre les hommes et les femmes*.

    Être avec quelqu’un parce qu’il nous excite sexuellement et parce qu’on est bien avec, c’est pas prévalent, dans le milieu que je fréquent en tout cas. Mais je pense que ça s’en vient. : )


    Pour les entreprises, (Dans le temps que Chartrant se plaignait), … je me souvient pas d’entreprises où on te « dis quoi dire »: « Un chausson au pomme avec ça »

    Ça commencé avec McDo et maintenant, c’est partout. Même en optique, tu sais pas la dernière formation où j’ai travaillé il y a 3 ans, on enlève les noms de familles aux opticiens, (aplatir tout le monde au même niveau) et quand un « client » rentre, il doit dire 10 phrases enlignées, pré-pensées. (??!!!)

    Bonjours Monsieur, mon nom est, …

    On traitait les employés comme des enfants, on les sous-payait, mais là, ça commence être indécent. On les empêche de penser par eux-mêmes?

    1984. Le film.

    Non, il y a une différence et elle est négative.

    On peux juger la situation et dire qu’elle se détériore, tout en ne s’assoyant pas sur nos lauriers. 🙂


    *: Ce serait intéressant d’avoir des chiffres, … combien sont seuls dans leur lit le soir comparé à y a … Je le sais tu vas me parler des couples obligés, mais quand même. Les gens seuls, la solitude intérieure et l’augmentation du taux de suicide les jeunes, ça te dis quelque chose? 🙂

  21. Il y a – quelques humoristes – qui font bien, je le reconnaît, c’est excellent, mais la masse de niaiseux est gênante, à mon avis. 🙂

    Évidemment, comme tu le dis, faut pas considérer la culture de masse. Poubelle. 🙂


    « La langue française se porte mieux qu’il y a 60 ans. »

    Faudrait m’expliquer, (?), il y a plus de francais parlé et écrit?

    Je pense que ça remonté, … dans les années 50, on parlait de bumbers, de hood, tous ces termes, … et souvent on raboudinait des phrases, mais là, je parle avec des jeunes qui sortent du collège privé, son pa kapab de rien dir lol de kessé.

    Je parle à environs 50 jeunes par semaine, toutes classes sociales confondues, et ça ressemble beaucoup à ça.

    Peut-être que tu as raison, … ce serait la masse, … et ça aurait toujours été comme ça, culture de la masse, langue de la masse. Mais si ça descent du côté de la masse, tu penses pas qu’il faudrait s’inquiéter ? 🙂

  22. @Rob

    « Les mariages obligés et les mariages tout court, ça été plus qu’autrement 2 personnes qui s’arnaquent mutuellement. La haine augmentant avec les années, ou l’indifférence. C’est un bon débarras. »

    Bon point!

    De nos jours, c’est souvent le pauvre qui arnaque le riche dans un couple, (la conception judiciaire fémi-favoritisme en fait état)et ce, peu importe le sexe (je connais une dame qui s’est fait arnaquer en cour par son ex alcolo et joueur compulsif).

    Voilà en fait pourquoi je ne me marierai jamais ni aurai des enfants, sauf peut-être avec une femme plus riche que moi.

    « 2008. Se libérer des ascendants c’est bien, mais quand c’est que ça, ça fait du monde sans attache significative. »

    Pourquoi pas la polygamie? Pourquoi pas un amour sans possession ni fidélité obligée?

    Pour le travail, faudrait que vous lisiez les écrits de Chartrand pour mieux comprendre l’exploitation capitaliste au Québec dans la premìère moitié du dernier siècle. Le système actuel est aliénant certes, mais il s’amériore lentement (trop, je l’admets).

    « Ce serait intéressant d’avoir des chiffres, … combien sont seuls dans leur lit le soir comparé à y a … Je le sais tu vas me parler des couples obligés, mais quand même. »

    Mieux vaut se branler seul qu’une mauvaise baise.

    « Les gens seuls, la solitude intérieure et l’augmentation du taux de suicide les jeunes, ça te dis quelque chose? »

    Moins les religions et l’État répriment la liberté d’expression, plus il y a de suicides. Un point de vue anarchiste sur la question (je ne suis pas entièrement d’accord avec lui mais ça rejoint une majeure partie de mon point de vue):

    http://francoistremblay.wordpress.com/2008/07/05/suicide-as-self-expression/

    Le français se porte mieux qu’il y a 60 ans, car les jeunes peuvent tous aller à l’école. Mon grand-père paternel n’avait qu’une première année, ma grand-mère maternelle n’avait qu’une 2e, mon père n’a qu’une 8e année et ma mère n’en a qu’une 7e, alors on ne peut pas dire que mes antécédents familiaux sont très solides en la matière!

    Par contre, avec la priorisation de l’ancienneté des enseignants par les monopoles syndicaux, au détriment de la compétence de ceux-ci, il y a un danger d’effritement du français au Québec.

    Évidemment, tant que le Québec ne sera pas séparé, ce sera difficile!

    « Peut-être que tu as raison, … ce serait la masse, … et ça aurait toujours été comme ça, culture de la masse, langue de la masse. Mais si ça descent du côté de la masse, tu penses pas qu’il faudrait s’inquiéter ? :) »

    Oui ça m’inquiète un peu mais ce n’est pas parce que la culture créative est peu médiatisée qu’elle n’existe pas. Vive les blogues!

  23. grand-père maternel

  24. Tu as raison. Tu sais par contre, moi je t’admire beaucoup.
    Tu connais beaucoup de choses et tu raisonnes bien.🙂

  25. Pour terminer parce que j’ai assez parlé, écrit, … Je pense personnellement qu’il faut commencer par le bas. Les gens, le peuple, … parce que d’en haut, … moi, j’espère rien. Les Gouvernements reflètent le peuple. Tu peux difficilement diriger, abuser de quelqu’un qui est plus intelligent que toi.

    Peuple aléné, gouvernement aliéant qui répond au besoin du moment.

  26. À Anarcho:

    Hahaha, … oublies mon petit commentaire de deux lignes, : ))
    Je pensais que tu me traitais de grand-père maternel. Dans le sens que, … Je sais que tu n’aimes pas les vieux,(j’en suis pas un), et que mon approche était trop tendre envers la situation actuelle, société. hahaha, …


    Tes nuances sont intéressantes, je renuancerai à mon tour, avec mon point de vue, un ou deux points. Demain.

    A+🙂 : ))

  27. Merci Rob!

  28. Une point intéressant: « Pourquoi pas la polygamie? Pourquoi pas un amour sans possession ni fidélité obligée? »


    Personnellement ça me plaît, mais l’humain a ses prérogatives, qu’on le veuille ou non, … la recherche de LA bonne personne, l’âme soeur*, qui réfère à la recherche de la mère, … et on baigne là dedans, surtout depuis quelques années, les petits garçons avec une « maman », les monoparentales, … le lien incestueux qui s’installe fait en sorte que le petit gars souvent veut remplacer sa mère parfaite par une autre, d’où le mauvais choix prévisible des partenaires subséquents. Évidemment, je généralise mais y en a plein.

    Et les femmes, quand le temps d’avoir un bébé arrive, là elle cherchent un homme qui va « partager la tâche », … essaie de leur parler de polygamie, .. 🙂

    Ensuite, du côté des mâles qui ont la chance de se développer, en tant que mâle, quand ils sont avec un femme qui les attire VRAIMENT, sexuellement, parles-leur de partager leur femelle,🙂 (Souvent la femme le sent, elle sent qu’elle lui « appartient. » : )))

    Rien d’écrit, rien de dit, mais observe.


    Bien sûr, il y a aussi des femmes qui contrôlent, et où c’est l’homme qui obéit, le petit chien de poche, … il est pas libre lui-non plus pour la polygamie.

    La polygamie, c’est pour des sociétés où les mâles décident de se partager les femelles. (On sait lesquelles.)

    Et pour des personnes faibles sexuellement, qui choisissent des partenaires plus ou moins excitant sexuellement, alors là, les échanges peuvent se faire sans stress, sans compétition, parce qu’il y a rien d’excitant. (La quantité pour remplacer la qualité?) 🙂

    Les combinaisons sont innombrables, mais partager une personne pour laquelle tu ressent un GROS BUZZ, … c’est pas évidement à mon avis. 🙂


    *: Les Poèmes qui émeuvent tant, (hum), … ils sont tous faits pour « deux ».

  29. OuLAAAAAAAAAAAAAA Rob c’est ce qui s’appelle envoyer une douche d’eau « frette » c’est plus froid que froid😉 à l’émotivité et tu vas causer une débandade générale  » Du BUZZ  » (je m’excuse pour le débandade, qui peut être compris à double sens et c’est volontaire).

  30. Hahaha … les blogs c’est pour discuter, … non ?

    Je persiste à croire que le Buzz est très important.

    Dans le sens:  » … he pays a lot of attention to me all the time, … and he blushed tonight, … it’s funny, … I still feel a little buzz from that flirting ».

    Et ils ont finit ensemble.

    Dans le sens de : « Juste d’être ensemble c’est le Bonheur. »

    Non non ça existe. 🙂

  31. Tout d’abord, le gars a ressenti un gros buzz en la voyant, sa façon d’être, ses yeux brillants, son corps, … mais il pouvait pas buzzer trop fort, … voulait pas lui faire peur, alors il a buzzé légèrement, mais tangiblement, et là, elle, elle a ressenti un petit buzz, … auquel elle a pensé en s’en retournant en taxi, … un petit buzz qui s’est amplifié, … et maintenant, ils buzzent ensembles, … au même rythme et à la même intensité. 🙂 🙂

  32. Hey c’est amusant de vous lire! Gênez vous pas!!

    C’est sans doute pour cela que la vie est belle et surprenante, parce que tout le monde perçoit, ressent et vit les BUZZ de manière différente et unique!

    Ce qui fait buzzer celui-ci, en fera rigoler l’autre… Le seul risque est celui de demeurer incompris!

    D’ailleurs je l’ai vécu récemment alors que mes écrits ont été mal interprétés! (En fait pas compris du tout auxquels on a prêté des propos que je n’aurais jamais pu imaginer moi-même!)

    J’aime bien vos idées remplis de nuances et de portes ouvertes sur différentes interprétations! Ça colore la vie… Et ça confirme que pour une personne qui comprend rien, plusieurs y voient des possibilités de discussions amusantes!

    Personne n’est à l’abri, alors il vaut mieux en rire non?

    Au plaisir!

  33. @Rob

    Oublions les personnes qui ne s’attirent pas sexuellement pour les fins de la discussion.

    « Personnellement ça me plaît, mais l’humain a ses prérogatives, qu’on le veuille ou non, … la recherche de LA bonne personne, l’âme soeur »

    Plusieurs ne ressentent pas viscéralement ce besoin mais sont amenés à agir ainsi en raison de la propagande étatico-religieuse. De plus, deux femmes que je connais m’ont affirmé qu’elles peuvent tomber amoureuses de deux hommes en même temps, ce dont je suis d’accord. Attention, cela ne veut pas qu’un être humain de recherche pas à être le préféré de quelqu’un, Bien sûr, je veux moi aussi pouvoir être la préférée d’une dame mais pas nécessairement le seul.

    Prenons le cas de figure suivant: D, professeur au cégep à Montreal, est en couple avec F, femme d’affaire. Pour son travail, F est amené à voyager de temps à autre à Paris, New-York, Tokyo, etc.. F rencontre souvent des hommes séduisants (et ça peut être un collègue qui l’accompagne) lors de ses voyages. Si j’étais D, alors je laisserais ma conjointe F s’amuser comme elle le désire avec ces hommes séduisants parce que je ne serais pas avec elle, en autant qu’il n’y a pas de cachettes ni d’hypocrisie.

    Mieux que ça, à la place de D, j’irais voir ailleurs moi-même sans aucune gêne puisqu’elle pas là et nous alimenterions nos fantasmes sexuels en nous racontant nos péripéties sexuelles respectives. De plus, pourquoi D ne serait pas amené à developper une complicité avec une femme pendant l’absence de F? Et pourquoi F ne serait pas amené à developper une complicité avec un collègue de travail masculin qui l’accompagne dans ses voyages?

    Voilà une relation beaucoup plus stimulante et respectueuse qu’une relation de couple possessive ou les deux font semblant d’être fidèles!

    « Et les femmes, quand le temps d’avoir un bébé arrive, là elle cherchent un homme qui va “partager la tâche” »

    Faut dire que pour le moment, les hommes n’ont pas encore compris qu’ils devaient partager plus équitablement les tâches ménagères avec leur conjointe!

    « Ensuite, du côté des mâles qui ont la chance de se développer, en tant que mâle, quand ils sont avec un femme qui les attire VRAIMENT, sexuellement, parles-leur de partager leur femelle, (Souvent la femme le sent, elle sent qu’elle lui “appartient.” : ))) »

    Je peux comprendre ces réflexes machistes, mais le temps est révolu!

    « Bien sûr, il y a aussi des femmes qui contrôlent, et où c’est l’homme qui obéit, le petit chien de poche, … il est pas libre lui-non plus pour la polygamie. »

    Faudrait aussi que les féministes dénoncent ce genre de relation de couple patriarcal, ce qu’elles ne font pas, car elles sombrent dans le fémi-favoristisme.

    « La polygamie, c’est pour des sociétés où les mâles décident de se partager les femelles. (On sait lesquelles). »

    Je comprends mais il y a très peu ou pas de sociétés matriarcales dans ce bas monde. Avec l’évolution du féminisme, ce genre de relation sera plus prévalente des deux côtés. Reste le machisme mormon et islamo-fasciste…

    Une large minorité des mammifères sont fidèles.

  34. Ça aussi c’est intéressant, je suis totalement d’accord, les discussions sur Internet, Blog et autres, … faut vraiment prendre ça légèrement, pour s’amuser, … je ne pourrais pas dire mieux que toi, les interprétations sont sans limites, totalement sans limites. On peut se choquer, pour rien, parce qu’on a pas saisit correctement ce que l’autre veut dire, etc …

    Pour vraiment débattre sérieusement faut être face à face, y a trop de nuances, de contre nuances etc …

    Alors, … ? On retourne aux poèmes ? 🙂

  35. Comment ça on retourne? J’ai jamais arrêté!!
    🙂

    Mais en effet quoi de pire que la poésie pour risquer d’être incompris! ha ha ha!
    Pour la légèreté d’être, je l’ai toujours été, faut surtout pas s’inquiéter pour moi!
    🙂

    D’ailleurs certains n’apprécient pas que je ne prenne pas leurs délires au sérieux! C’est ça quand on a une vie! Le futile devient encore plus futile!🙂

  36. On pourrait revenir sur le sujet principal (l’État et la culture) par contre. Mais ce n’est pas de la faute de la blogueuse, ça!😉

  37. @ Anarcho-pragmatiste

    C’est intéressant ce que tu dis, … ça existe, mais j’arrive pas à voir comment tu peux vraiment aimer une personne, …

    … tu as toujours hâte de la voir, tu l’aimes, tu penses beaucoup à elle, tu aimes tout d’elle, (évidemment tu es amoureux) et là, t’en a une autre qui est là, …

    Je pense que celle qui voyage, qui passe d’un homme à l’autre, je la critique pas, mais il me semble que c’est pas attirant, … c’est un turn-off pour moi.

    J’aime que la femme que j’aime pense à moi, j’aime sentir l’aimant est des deux côtés.

    Je pense que tant qu’on aime quelqu’un, on est fidèle sans même y réfléchir, et quand l’intérêt baisse chez l’un, normalement l’intéret devrait aussi baisser chez l’autre, … alors on trouve un autre personne, … l’amour est transférable. Il est en nous, il suffit de trouver une personne qui nous le fait vivre.

    (Faire semblant d’être heureux, fidèle, ça c’est les vieux couple, on les a mis à la Poubelle hier, non ?🙂 )

  38. Je m’excuse du détourmement de sujet, je sais, c’est moi.🙂

    « Quand on a une vie, le futile devient encore plus futile. »

    Je la retiens celle-la. 🙂

    Donc l’État et la Culture, …

  39. (Faire semblant d’être heureux, fidèle, ça c’est les vieux couple, on les a mis à la Poubelle hier, non ?🙂 )

    Comme vous avez bien fait!!!🙂

  40. Donc l’État et la Culture, …

    Ce qui fait partie de ma vie est important!

    La culture est tout ce que je suis… Dans mon cas (personnel) ce n’est pas futile, je ne serais rien sans cela je n’existerais même pas! Mais je peux comprendre que ce soit important à différents niveaux chez les autres, tout ce que je ne respecte pas ce sont ceux qui la méprise!🙂

  41. Bon, il faut que j’ajoute un petit quelque chose.

    Faut jamais oublier que la Culture, le goût de la Culture, ça se transmet, … l’intérêt pour la culture, ça vient pas du ciel.

    C’est en grande partie dans l’enfance que ça se développe. Comme tout intérêt d’ailleurs.

    90%, et je penses pas me tromper des professeurs sont des tue-intérêts tout azimut. Je pense que les élèves devraient choisir les professeurs. T’es plate, t’aimes pas ta job, on le sent, on te mets dehors.

    Les élèves devraient choisir les professeurs, c’est pas des idiots les étudiants, …

    Un professeur INTÉRESSANT peut te faire aimer n’importe quelle matière.

    N’importe laquelle !!!

    Un professeur passionné, qui partage avec toi le plus beau poème qu’il a lu, qui te l’explique, t’en imprègne, arrives à te le faire sentir solide. Ça peut influencer toute une vie.

    Les profs sont trop souvent des morts-vivants. Le système aide pas non plus, mais le tout est à reviser.

    Donc LL’État et la Culture. désolé 🙂

  42. Entièrement d’accord!!!!!!
    🙂

  43. @Rob

    « C’est intéressant ce que tu dis, … ça existe, mais j’arrive pas à voir comment tu peux vraiment aimer une personne, …

    … tu as toujours hâte de la voir, tu l’aimes, tu penses beaucoup à elle, tu aimes tout d’elle, (évidemment tu es amoureux) et là, t’en a une autre qui est là, …  »

    Ça ne dure qu’un temps. Après ça, le quotidien se charge d’étouffer les sentiments, et c’est là qu’il faut trouver une façon de se sortir de la routine.

    « Je pense que celle qui voyage, qui passe d’un homme à l’autre, je la critique pas, mais il me semble que c’est pas attirant, … c’est un turn-off pour moi. »

    Attention, des domaines séduisants peuvent amener des femmes à voyager à rencontrer d’autres personnes . Évidemment, les femmes d’affaire en général je hais, sauf les femmes d’affaire artistes!

    « J’aime que la femme que j’aime pense à moi, j’aime sentir l’aimant est des deux côtés. »

    Pas toujours évident en pratique. Pourquoi se priver se priver de B à Z même si la femme ne peut pas nous donner complètement A?

    « Faire semblant d’être heureux, fidèle, ça c’est les vieux couple, on les a mis à la Poubelle hier, non ? :) »

    J’en conviens mais la majorité des couples, même modernes, font semblant d’être fidèles.

  44. @Rob

    Parlons de culture et d’art cette fois-ci.

    Contrairement à MFL, je vais apporter des précisions à votre propos. Rassurez-vous, je suis pas mal d’accord avec vous.

    « Faut jamais oublier que la Culture, le goût de la Culture, ça se transmet, … l’intérêt pour la culture, ça vient pas du ciel.

    C’est en grande partie dans l’enfance que ça se développe. Comme tout intérêt d’ailleurs. »

    Ouais, je le sais fort bien, cruellement et à regret! Je comprends de plus en plus que mon milieu familial (malgré la bonne volonté de mes parents) n’a pas favorisé l’éveil artistique chez moi. Évidemment, je ne parle pas des arts visuels où ma motricité fine déficiente fait en sorte que je suis mauvais par définition. Et c’est pour ça que j’admire tant les peintres et que je m’incline devamt leur toute-puissance. Mais pour le reste, j’avais un potentiel certain (surtout littérairement), et surtout, ce blogue me fait réaliser que j’ai une OUVERTURE D’ESPRIT PLUS GRANDE SUR LES ARTS que je n’y parais (même si je m’en doutais!).

    « 90%, et je penses pas me tromper des professeurs sont des tue-intérêts tout azimut. Je pense que les élèves devraient choisir les professeurs. T’es plate, t’aimes pas ta job, on le sent, on te mets dehors.

    Les élèves devraient choisir les professeurs, c’est pas des idiots les étudiants, … »

    Ça va rester comme ça tant que nous tolérerons les monopoles syndicaux et la priorisation de l’ancienneté au dépens de la compétence en enseignement. Je sais très bien ce que c’est, devant moi-même renoncer à devenir enseignant.

    « Un professeur INTÉRESSANT peut te faire aimer n’importe quelle matière.

    N’importe laquelle !!!

    Un professeur passionné, qui partage avec toi le plus beau poème qu’il a lu, qui te l’explique, t’en imprègne, arrives à te le faire sentir solide. Ça peut influencer toute une vie. »

    Aimer oui (sauf pour la géométrie euclidienne tant qu’à moi, et pourtant je suis un matheux!) mais pas nécessairement être compétent. Aucun prof ne peut me faire devenir compétent en arts visuels, oubliez ça!

    De plus, la meilleure façon d’apprendre est autodidacte, par l’expérimentation et l’exploration. Malheureusement, en dénigrant systématiquement l’école à la maison (homeschooling), l’État décourage ce genre de truc.

  45. « Confronter à des classes engorgées, les professeurs sont incapables d’offrir un enseignement personnalisé. L’enfant se retrouve bien souvent isolé, sans soutien. Et ceux qui peuvent progresser plus rapidement sont pénalisés. Notons également cette uniformité dans les méthodes pédagogiques. On utilise surtout des cours magistraux où l’enfant, loin d’être proactif, est plutôt sujet à l’ennui et à l’inattention. Beaucoup de parents préfèrent opter pour la diversité d’approches plus dynamiques que l’on retrouve sur le marché. Un marché qui ne cesse de croître et qui est alimenté d’une grande variété de sites Internet offrant des programmes complets d’étude, des livres d’instructions, des logiciels interactifs pour accompagner les apprentissages, etc.

    Aucun doute, l’école à la maison est une forme de pédagogie qui dérange. Elle dérange, car elle envoie le message qu’il est possible de se dissocier du réseau traditionnel pour se réapproprier sa liberté et sa pleine responsabilité dans l’éducation de ses enfants. Reconnaissons-le, il n’y a pas beaucoup de liberté et de latitude dans le système public. C’est précisément ce piège que cherchent à éviter ceux qui font le choix de l’école à la maison. »

    Extrait d’un texte de Mathieu Bréard sur la question de l’école à la maison.

    http://www.quebecoislibre.org/06/061112-4.htm

    Si seulement une autre personne qui a plus le sens des affaires que moi était intéressé par un tel truc, je saurais quoi faire!

  46. @MFL

    « Mais je peux comprendre que ce soit important à différents niveaux chez les autres, tout ce que je ne respecte pas ce sont ceux qui la méprise! »

    Je trouve ce mépris regrettable et de plus en plus navrant en vieillissant.

  47. Probablement que l’école à la maison favoriserait un plus grand espace à l’éducation artistique puisque l’école publique en consacre de moins en moins.

  48. J’en ai un peu mis en disant qu’un prof peut te faire aimer n’importe quoi, mais vous savez ce que je veux dire. (On a une facilité pour certaines matières, on y réussit mieux et on l’aime, ce genre de nuances, j’en convient.)


    Que la majorité des couples, même modernes, font semblant d’être fidèles.

    C’est vrai. Hahaha.

    C’est ce que je disais, dans le sens que pour plusieurs y a rien de changé. Arnaque mutuelle consentante, souvent non verbalisée, souvent même inconsciente, mais bien réelle.

    Pour le reste je suis pas mal d’accord.🙂 .. pour l’autodidacte aussi. J’en suis.

  49. Voyez quelques images inspirantes. La logique économique du capitalisme appliquée aux arts juste avant le krack de la bourse en octobre 1929.

    FB

  50. WOW

    Merci beaucoup!

    Je connaissais un peu l’œuvre de Olivier Asselin, mais je n’avais pas la chance d’avoir eu vent de celui-ci. Je vais en faire un billet aujourd’hui même! J’ai très hâte d’aller voir cela! C’est un rendez-vous cet automne!!

    Au plaisir d’en connaître davantage sur ce film!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :