Terre de Sienne

Y’a un ombrage qui teint mes illusions d’une rêverie de terre. Alors que l’horloge orage les heures en une attente impossible, je fais les cent pas, sans patience, dans l’antichambre de la tristesse transférée. Fébrile et sombre, j’attends, j’attends, mais plus le temps se trace une ligne du passé vers l’inconnu, je vois bien que je ne sais plus ce que j’attends. J’ai la tête piétinée par une chorégraphie de questions sans réponse et le cœur  embrouillé se consumant en une errance d’erreurs répétitives. Je ne suis que nébuleuse. Je m’use et ne serai jamais sa muse.

Sans rancune

MFL

~ par MFL sur 19 août 2008.

45 Réponses to “Terre de Sienne”

  1. Très belle photo!

  2. Anarcho

    MERCI!🙂

  3. Un autre de tes nombreux talents!

  4. Et le texte il est de toi ?

  5. Vous en doutez?

  6. Rob, ce blogue est l’antre de la plus grande originalité de la blogosphère québécoise. Les rares fois où ce n’est pas du contenu original, c’est très clairement établi.

  7. Excusez. Je ne savais pas où je mettais les pieds.🙂

  8. HA HA HA!

  9. Rob, vous pouviez très bien poser la question. Aucun problème là-dessus de mon côté, mais ça fait longtemps que je la visite et je sais fort bien que ce n’est pas dans ses habitudes de ne pas être originale ou de ne pas l’expliciter clairement.

  10. La question 1 étant posée, … et répondue🙂

    Question 2: « Est-ce qu’on ne fait qu’admirer le talent de cette écrivaine-poètesse, ou est-ce qu’on peut lui demander pourquoi cette tristesse sans issue?🙂

  11. C’est super bien écris ce texte MFL, … tu n’est pas obligée de répondre, je suis simplement curieux, parce que c’est pas des paroles qui vont dans le sens de « Everyhing is gonna be alright ». 🙂

  12. C’est simplement qu’il y a des jours plus sombres que d’autres…

  13. Les artistes ne carburent pas à la neutralité émotive. De ne rien ressentir serait la pire chose pour eux.

  14. Est-ce qu’on pourrait dire qu’ils carburent presque tous aux émotions tristes?

  15. Tous? je ne sais pas…
    Tout le temps? j’espère bien que non…

    Mais souvent, je ne peux le contredire, et personnellement la tristesse donne autant à l’écriture que les mots, en réciproques, calment les peines…

    Mais la tristesse est tout de même un sentiment merveilleux!

  16. Oui sentiment merveilleux que donne la lecture des textes d’une certaine artiste MFL sont ses initales. Oui c’est merveilleux de la lire😀

  17. Simplement pour discuter, je pense qu’on donne une valeur un peu trop positive à la tristesse, surtout quand elle est prévalente et envahissante. Je crois que le petit Robert est d’accord avec moi. 🙂

    Tristesse: État affectif pénible, calme et durable; envahissement de la conscience par une douleur, une insatisfaction, ou par un malaise dont on ne démêle pas la cause, et qui empêche de se réjouir du reste. V. Dépression, ennui, mélancolie, et aussi abattement, affliction, amertume, cafard, peine.

    Je pense qu’elle est inévitable pour plusieurs, pour des raisons explicables, qu’on s’en accomode, qu’elle est très répandue, que beaucoup se reconnaissent là-dedans, et que finalement, on lui donne une valeur positive.

    Et aussi parce qu’on l’aime, parce que c’est une ambiance intérieure beaucoup vécue dans son enfance, et parce qu’on se sent en terrain connu, ..

    « On aime ce qu’on connait ».

    Des nuances à apporter ? 🙂

    Cela dit, le merveilleux est surtout dans la lecture des textes de MFL, je crois.

    Simplement pour discuter.

  18. Par les temps qui courent, c’est une mode de se dire triste et malheureux. L’augmentation fulgurante de la prise d’anti-dépresseurs le démontre. Mais on ne parle pas de la même chose ici. On parle de véritables émotions tristes, non souhaitables, mais auxquelles les artistes sont amenés plus souvent à vivre. Et attention, quand je parle d’être amené à vivre des émotions tristes, il ne s’agit pas nécessairement de catastrophes ou de drames funestes, ce qui n’est certainement pas souhaitable, quoique même ces drames peuvent engendrer une inspiration créatrice impressionnante (mais je n’en parlerai pas plus que ça)

    Quand je dis que « les artistes ne carburent pas à la neutralité émotive », il n’est pas seulement question de tristesse mais aussi d’émotions très heureuses et enivrantes, que le conformiste couple-stable-métro-boulot-9-à-5-dodo-bungalow-deux-autos carburant à la routine et aux émotions neutres ne pourra jamais connaître.

    Certaines personnes sont capables de s’enfoncer dans (malheureusement, la solitude le rend plus difficile à vivre) une tristesse tellement profonde (mais tout de même, il faut que ça demeure vivable et que ça ne soit pas un état permanent) que les moments de bonheur qui suivront seront extraordinairement magiques. En fait, ces gens-là vivent une sorte de continuum émotionnel sinusoïdal alors que beaucoup de personnes carburent à leur petite vie tranquille et vivent un continuum émotionnel plat. Ces derniers sont incapables de vivre de tels moments de bonheur exquis puisqu’ils sont incapables de s’enfoncer dans une trstesse aussi profonde.

    De mon côté, j’ai vécu ce que c’était de ne rien ressentir et ça peut être déprimant aussi (pas au même niveau mais quand même) et je commence à comprendre l’intérêt de se mettre dans une position où il risque de survenir plus d’émotions tristes. Mieux vaut ça qu’une petite vie tranquille et sans intérêt.

    Ceux qui vivent plus inténsément leur tristesse ont un avantage sur les autres: ils sont mieux armés que les autres pour faire face à d’autres émotions tristes qui pourraient survenir dans le futur.

    De ce fait, je n’ai pas l’impression que l’on doive s’inquiéter pour notre blogueuse. Elle est probablement plus forte de caractère et est possiblement mieux armée que la moyenne des gens pour faire face à une telle tristesse.

    « Cela dit, le merveilleux est surtout dans la lecture des textes de MFL, je crois. »

    En effet, voilà ce qui est le plus important!

  19. Anarcho tu as dit avec justesse ce que j’avais énoncé, mais ton commentaire exprime encore mieux que je n’aurais pus le dire moi-même.

  20. Je ne sais plus quoi ajouter à tout cela!

    Très intense les mecs!🙂

  21. Laisse Rob réagir à mes élucubrations.

  22. MfL une auteure de blogue intense et émotive à fleur de peau ne peut qu’attiré des lecteurs et commentateurs intense dont les fibres physiques et mentaux sont au diapason de l’auteur pour en saisir toutes les nuances.

    Je ne suis pas Rob mais Anarcho je me suis permis une petite surenchère sur la question ce qui n’empêchera pas j’espère que Rob y aillent aussi😀 et toi aussi de surcroît Anarcho🙂

  23. Je ne savais pas où je mettais les pieds, en tombant par hasard sur ce blog, mais j’aurais pas pu tomber mieux.🙂
    Je vais réagir dès que j’aurai le temps de bien lire les commentaires ajoutés. Intéressant.🙂

  24. @Rob

    « Je ne savais pas où je mettais les pieds, en tombant par hasard sur ce blog, mais j’aurais pas pu tomber mieux. »

    Tu as bien raison. C’est justement ce que je me disais au début quand je l’ai visité (en fait, c’est MFL qui m’a visité avant, une chance!) .

    En fait, je regrette de ne pas l’avoir découvert avant.

    Mais mon blogue est encore meilleur🙂🙂😉 (putain que je suis prétentieux!), mais d’aucune façon aussi génial littérairement parlant. Ça c’est dur à battre!

  25. Rob tu n’as pas mis les pieds, mais les mains car tu écris avec un clavier et tes doigts… Ah peut être écris-tu avec tes doigts de pied😉

  26. @LoupDeVille

    « dont les fibres physiques et mentaux sont au diapason de l’auteur pour en saisir toutes les nuances. »

    Pas vraiment, je ne suis pas un artiste (en fait, je suis un scientifique de formation), je n’ai certainement pas son talent artistique (peut-être que si je bottais le cul, je pourrais être bon littérairement par contre) ni sa façon de vivre ses émotions, mais je carbure aux différences (en fait, j’ai une beaucoup plus grande ouverture artistique que la moyenne des scientifiques, qui ont la fâcheuse tendance à mépriser l’art), j’aime la langue et les jeux de mots, j’admire les propos de la blogueuse ainsi que sa façon d’écrire, et je crois beaucoup en son talent.

  27. Anarcho, ne cloisonne pas l’art et tout les secteurs d’activités non plus. On vit tous les émotions car tu es humain aussi, je comprend le sens que tu disais par  » tes émotions  » tu les laissent s’exprimer contrairement à tes collègues qui en font abstraction de l’art et considère ce milieu comme marginal et pas très digne d’intérêt.

    On se rejoint dans l’appréciation du talent artistique de cette blogueuse dont le site nous réunis.

  28. Un loup, un anarchiste, une artiste, ce site a tout pour plaire.🙂 … et d’autres que je ne connais pas.

    Sérieusement, je pense qu’on pourrait avoir des discusions très intéressantes, sauf que ça risque de prendre pas mal de place, et je me demande si MFL est d’accord, après tout, on est dans son Jardin.

    D’accord à ce qu’on s’inspire de son inspiration et qu’on développe. 🙂

  29. LoupDeVille, je suis émotif mais je ne vis pas mes émotions comme les artistes.

    Rob, un blogue sans les commentaires n’en est pas vraiment un.

  30. Par les temps qui courent, je crois que beaucoup trop de gens SONT, malheureux, … la mode, ce sont quelques hystériques que tout le monde suit.🙂 … alors que pour la tristesse généralisée et la difficulté de rapprochement véritable, il en est autrement. Je crois.

    L’augmentation fulgurante de la prise d’anti-dépresseurs démontre que personne ne veut se regarder de l’intérieur, paresse et ignorance, … comme si une aspirine allait régler ton horaire pour robot et ton manque d’affection.

    Pour moi, la tristesse c’est un mal d’être. Point. On retrouve ça juste chez les humains, … évidemment, les animaux s’occupent de leurs besoins fondamentaux, avec sevrage adéquat, bon sexe, bonne bouffe et prennent le temps de bien digérer tout ça.

    Le conformiste couple-stable-métro-boulot-9-à-5-dodo-bungalow-deux-autos carburant à la routine et aux émotions neutres me fait vomir moi-aussi. Ce sont des morts-vivants. Ou mieux dit des vivants-morts.

    On ne les blâme pas, on observe, parce qu’ils n’ont pas de pouvoir sur eux-mêmes, pour la plupart.


    « Certaines personnes sont capables de s’enfoncer dans une tristesse très profonde, ce qui leur permet d’éprouver de grandes joies. C’est vrai.

    Mais il existe aussi, et je crois qu’elles sont « majoritaires », …

    … des personnes qui s’enfoncent dans une tristesse très profonde, et qui vivent par la suite des moments de bonheur qui paraîtront extraordinaires, magiques, mais qui en fait, seront des faux-bonheurs, de l’hystérie, … qui est là pour contrebalancer l’état stable de mal d’être qui revient assez vite, la plupart du temps, confirmant ainsi, que l’état général de leur intériorité se porte mal.


    « L’intérêt de se mettre dans une position où il risque de survenir plus d’émotions tristes vaut mieux qu’une petite vie tranquille et sans intérêt. »

    C’est vrai, mais il y a la troisième voie : Au diable la tristesse et la vie plate.


    « Ceux qui vivent plus intensément leur tristesse ont un avantage sur les autres: ils sont mieux armés que les autres pour faire face à d’autres émotions tristes qui pourraient survenir dans le futur. »

    Je dirais qu’il n’y a AUCUN avantage à vivre des émotions tristes. C’est comme dire : « Il faut se battre, parce que ça va être utile pour les prochaines guerres. » Aucune guerre n’est utile, anoblissante, nécessaire. La même chose pour la tristesse. C’est une conséquence de l’incompétence humaine. À mon avis.

    La blogueuse a un petit fond triste, peut-être n’a-t-elle jamais été apprivoisée véritablement. Faudrait lui demander.

    Qu’elle soit forte de caractère et armée, ce n’est pas nécessairement souhaitable. (Rf. La guerre)

    « Cela dit, le merveilleux est surtout dans la lecture des textes de MFL. »

    … pour tous ceux qui s’y reconnaissent, et ça fait beaucoup de monde, parce qu’on a tous eu des moments tristes à un moment où à un autre de notre vie. Moi y compris.🙂


    Le plus important c’est; qu’à force de poser sur papier, … euh, … clavier, euh, écran (je surveille mes mots. Rf : Doigts de pieds.) tristesse et désarroi, … un bonheur congruent véritable refasse* surface pour de bon, … et que la tristesse s’évanouisse et retourne d’où elle est venue.


    C’est mon opinion personnelle, peut-être que je suis dans le champ, y compris pour ce qui est de ma perception de l’intériorité de MFL, et je généralise, pour pouvoir dire quelque chose.
    🙂 … pour le plaisir de discuter.

    « La tristesse un sentiment merveilleux. » J’espère que je ne te choque pas MFL avec mes propos, je n’ai aucune intention belliqueuse.🙂

    Anarcho, j’ai comme déformé ton texte, à toi de renuancer.🙂

    Franchement vous écrivez très bien tous les trois.
    🙂


    * : On naît heureux, à part la petite tape sur les fesses en naissant, c’est dans l’enfance que ça se gâche.

  31. Anarcho, je trouve intéressant que tu saches quand même les exprimer à ta façon, cette façon qui t’es propre dans la forme et dans le format.Et que tu en est conscient c’est bien.Même si ton vécu et ta façon de les exprimer sont différentes

    Rob dans ton décompte des usager intéressant ne t’oublis pas tu en fais partie et notre présence est d’exprimer émotivement ou rationnellement ce que les écrits de notre hôte MFL nous fait vivre

  32. @LoupDeVille

    Mais parfois, j’aimerais être plus fort de caractère pour mieux vivre mes émotions.

  33. @Rob

    « Mais il existe aussi, et je crois qu’elles sont “majoritaires”, …

    … des personnes qui s’enfoncent dans une tristesse très profonde, et qui vivent par la suite des moments de bonheur qui paraîtront extraordinaires, magiques, mais qui en fait, seront des faux-bonheurs, de l’hystérie, … qui est là pour contrebalancer l’état stable de mal d’être qui revient assez vite, la plupart du temps, confirmant ainsi, que l’état général de leur intériorité se porte mal. »

    Mais c’est déjà moins pire que de rien ressentir!

    « C’est vrai, mais il y a la troisième voie : Au diable la tristesse et la vie plate. »

    Facile à dire! Nous aspirons presque tous vers ça, mais rares sont ceux qui y arrivent. Plusieurs choisissent une petite tranquille pour éviter une tristesse trop profonde et d’autres prennent le risque d’une tristesse profonde pour aspirer au bonheur.

    « Je dirais qu’il n’y a AUCUN avantage à vivre des émotions tristes. »

    Pas d’avantage au moment présent certes, mais à long terme ça peut être très profitable, surtout pour un artiste.

    « Qu’elle soit forte de caractère et armée, ce n’est pas nécessairement souhaitable. (Rf. La guerre) »

    J’espère que vous n’avez pas pris réellement mes propos au premier degré.

  34. Anarcho je pense que comme le développement de la musculature physique, la force de ce caractère que tu possède se developpe peu a peu, par l’expression de celle-ci. Car de ne tente rien je pense que la stagnation qui en résulte n’est pas une solution. Qui n’essaie pas n’aura rien.

    Pour se qui est de la lecture de ton dernier commentaire Arnacho, au premier degré mais nonnnnnnnnnnnnnn jamais lol monsieur le scient-tristounet-ifique essai maladadroite de faire un nouveau mot. je lis et décortique tout ce que je lis.

    Rob tu as un bon talent du doigt de pied. tu as exprimer un peu ce que je pense au sujet des gens qui ont des malaise et maladie chronique d’humeur. Mais comne mon aieul disait en référence au dicton  » après la pluie, le beau temps  » oui, il y a des moments de tristesse mais, qui ne font que nous permettre d’apprécier les moments de bonheur.

  35. Mon aieul à moi disait: « Avec un client, quand ça commence avec un problème, ça finit toujours par un problème ». J’élargierais ça aux amours et à l’amitié.🙂

    Il disait aussi que, … « dans la vie, tout s’arrange. »

    Hum … à vérifier. 🙂

  36. Excellent commentaire LoupDeVille.

    « scient-tristounet-ifique »

    Amusant comme jeu de mots! Très bien!

  37. Rob on va  » t’arranger cela  » ou devrais- dire ou spécifié t’aider pour t’arranger cela😀

    Anarcho pour un sientifique qui sait laisser son art tristou-artistiquement parlant s’exprimer et qui sait décortiquer les écrits et savoir les apprécier je te remercie de ton compliment sur mes humbles écrit de commentaire… moi simple monsieur toutlemonde me faire complimenté par un scientifique c’est un grand honneur.

  38. (Est-ce que je rêve, où il y a eu une tempête et la plante s’est déracinée,…🙂 )

    – Peines d’Amour et Tristesse.

    Je vais vous raconter une anecdote qui va résumer ma pensée. J’étais avec une femme familière,🙂 et après avoir eu des relations de rapprochement agréables, et exténuantes, il y a eu satisfaction, et elle m’a dit: « Les humains, c’est un paquet de sentiments inutiles. »

    Voulant dire que quand on est satisfait physiquement, l’amour et ses problèmes ne sont plus utiles. Y a quelque chose là-dedans. Et moi d’ajouter, comment un homme qui vient de faire l’amour à une femme qui l’excite totalement voudrait faire du mal à un autre homne, s’engager dans une guerre finalement.

    Il faut viser la satisfaction affective (S*******) pour TOUS !!! 🙂 🙂


    PS: L’optimisme, c’est de pouvoir dire, quand tout le monde a démissionné, mettons-nous au travail.

  39. J’ai visité le Bloguavre, c’est vraiment très très bien.🙂

    (Réflexion personnelle.)

    (Avant de viser la satisfaction affective, faudrait peut-être se demander comment on en arrive à s’insulter entre bloguiste*, dans le fond, quand on trouve quelqu’un con dans sa façon d’être ou de penser, on est pas obligé de lui parler. Y a un truc inconscient ici. Je suis tombé par hasard sur un commentaire supprimé de Fée, qui dit qu’elle est belle et intelligente et que l’autre ne l’est pas, alors on peut se demander, si elle est belle et intelligente comme elle le dit, on peut se demander pourquoi se choquer comme ça, et insulter une personne qui, selon elle, n’est pas belle et intelligente, il y a anguille sous roche. Elle n’assumerait pas sa beauté et son intelligence. Pourquoi? Ça prouve hors de tout doute que l’intelligence et la beauté ne rends pas nécessairement une personne heureuse.🙂 J’aime beaucoup les poèmes, qui peuvent nous faire voyager mentalement, peut-être nous faire sentir heureux même, pour un moment, mais ces extases sublimes de l’être, est-ce que ce ne serait pas intéressant de les vivre avec une personne qui est là, en chair et en os? Pas nécessairement n’est-ce pas? Parce que la réalité est beaucoup moins intéressante que le rêve. Malheureusement, dans bien des cas, les enfants s’ennuient tellement qu’ils rêvent, ils ne font que ça, appuyé par les contes de fées, les romans, la télévision. On en serait rendu là? Aliéné au point de préférer le rêve au contact humain? … les relations virtuelles aux relations humaines? …parce qu’il y en a du monde devant les écrans! … et qui en sortent pas.)
    🙂


    *:J’ai pas de leçons à donner, c’est toujours moi qui, en émettant mes opinions créait des tensions, mais là pour une fois c’est pas moi.

  40. Rob

    Très bon commentaire! En effet s’il y a un truc que je n’ai jamais compris c’est le temps que pouvaient perdre les gens à s’occuper de gens qu’ils n’aiment pas, alors que l’on devraient toujours consacrer notre temps aux gens que l’on aime. Malheureusement, tous ne pensent pas comme moi!

    Il faut aussi faire la différence entre un blogeur qui parfois amène des débats par les idées opposés mais de manière polie et avec du contenu (comme vous le faite parfois ce type de débat est essentiel pour faire avancer les idées) Et des trolls qui n’ont aucune intention de débat autre que celle de polluer la blogosphère par des propos haineux et sans fondement.

    Après plusieurs mois d’existence de ce blogue j’ai toujours eu la chance de débattre avec des gens intéressants et civilisés, mais voilà que depuis quelques jours (comme il arrive à tout blogeur à l’occasion) j’ai droit aussi aux troll! D’ailleurs ce commentaire haineux auquel vous faites référence à été écrit (contrairement à l’impression que vous en avez eu) par une personne que je ne connais pas et que je n’ai jamais rencontré personnellement (même si je sais de qui il s’agit). Mais je n’ai pas été en mesure de comprendre ce qui l’a poussé à agir de la sorte et je n’ai pas l’intention d’y perdre mon temps non plus, il fait trop beau par ici ces temps-ci.

    Quand ont écrit de la poésie il faut savoir qu’après la publication des mots, ils ne nous appartiennent plus et que chaque lecteur est libre d’en faire l’interprétation qu’il veut, d’ailleurs c’est ce que j’ai toujours aimé dans la poésie, alors je ne peut pas m’en plaindre!🙂 Parfois je suis étonné de l’allure que prennent les débats, comme cette semaine quand j’ai écrit un billet contre le temps qui passe (un peu d’angoisse à l’idée de vieillir le lendemain hihi) j’ai été étonné de voir que la majorité des gens l’on interprété comme un poème d’amour alors qu’il n’en était rien. J’ai trouvé cela sympa finalement!🙂

    En tout cas vous êtes le Bienvenu ici quand vous voulez…

  41. @LoupDeVille

    Ne soyez pas trop impressionné par moi, mon cher!

  42. Désolé Anarcho c’est fait la premier impression était forte et agréable et je ne rends à Anarcho que ce qui lui est dû c’est tout.

  43. Puis-je me joindre à vous pour souhaiter le paradis sur terre à cette charmante MFL? Contrairement à plusieurs blogueurs, je n’ai pas beaucoup de temps pour visiter les nombreux sites que nous offre la toile. Je m’en tiens principalement aux blogues politiques (…), c’est mon dada. Cependant, il y a trois blogueurs « poétiques » ou « personnels » que j’aime beaucoup. Celui-ci, celui de Noisette et celui de Renart.

    Bonne fin de semaine à vous tous… Galarneau sera avec nous aujourd’hui!

  44. Lutopium

    Wow me voilà très honoré de recevoir un tel compliment de votre part!🙂 Ça me touche sincèrement!
    C’est toujours un plaisir de vous lire également cher blogeur « politique »

    Bonne fin de semaine à vous également, Ha OUI Galarneau est vraiment notre meilleur ami à tous depuis une semaine!

    Au fait désolé pour le délai, quelques difficultés avec WP, je tenterai de rétablir la situation dès que j’aurai le temps!

    Au plaisir.

  45. Ou comme dirait Jacques Godbout, Salut Galarneau!🙂

    Y est à peu près temps que tu arrives!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :