4-regard oblique… (épître)

Sans doute différente pour qui ne regarde qu’à travers le vide que lui reflète ses yeux, ces yeux envieux de n’être que ce qu’on lui impose, ce qu’on simule et que je réfute. Seul celui qui regardera autrement, celui qui cherchera ailleurs  que dans le reflet, pourra alors m’apercevoir, moi l’invisible intemporelle.

En autre temps, en autres heures, je serai toujours secrète, cachée derrière l’œil mystérieux d’une perception qui dégénère…

Je ne suis pas si différente, je suis ton complément, ton objet direct, ta réalité ignorée…

Sans rancune

MFL

Publicités

~ par MFL sur 14 juillet 2008.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :