Speak White

J’en parlais avec quelqu’un hier soir, du coup ça m’a fait réaliser qu’il y avait des lunes que je ne l’avais ni lu, ni vu, ni entendu… Il s’est manifesté dans mes rêves toute la nuit… Conséquemment, voici ce petit moment de nostalgie qui s’accorde bien avec cette journée grise, prouvant bien que rien de bouge, que tout s’effrite et se consume un peu plus à chaque jour…

Le poème est de Michèle Lalonde, (1968 ) le film (1980) est réalisé par Pierre Falardeau et Julien Poulin et il est narré par Passe-Partout en personne (Marie Eykel)… Le tout est ironiquement produit par l’Office national du film… du Canada…

Sans rancune

MFL

~ par MFL sur 15 mai 2008.

5 Réponses to “Speak White”

  1. […] le texte de ce superbe vidéo trouvé chez Regardez la musique… Un texte cru qui m’ a toujours fait frissonner.. Peut-être que si vous aussi… […]

  2. Par contre, ce n’est pas avec plus de violence étatique (à part la séparation) qu’on va régler ce problème.

  3. @Anarcho-pragmatique

    Par contre il faut m’expliquer comment la séparation en soi est de la violence étatique… Les moyens pour y arriver, mais le but???

  4. J’ai été imprécis, je n’aurais pas dû mettre la séparation entre parenthèses. Effectivement la séparation n’est pas en soi de la violence étatique.

  5. @Anarcho-pragmatiste

    Voilà! sur ce point on est d’accord!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :