Le piège à rats

(Il est très rare que je crée sur commande, il y a dans cette double logique, quelque chose de totalement antinomique, qui n’est pas sans me déplaire, mais puisque l’ami Renart l’a si gentiment proposé Je saute à pieds joints dans cette trappe.

C’est graphique, certains diraient chimique, mais ça dessine un petit cercle dans un espace flou. Le rat n’est point piégé lorsqu’il circule dans ce petit cercle, il tourne en rond dans le circulaire de sa courte existence, mais il est bien vivant, il ne souffre que de vivre sans plus. Il apprivoise doucement cette sécurité qu’il partage avec cet espace de détachement tranquille, de sérénité restreinte. C’est un rat « coocouneur », antisocial, atypique. Il fuit les meutes. Il réfléchit, il assimile, il survit. Mais il observe toujours.

Autour de lui se construit, une société pourrie, corrompue, médiatisée, façonnée et sculptée dans ces matériaux qu’il se plait à détester. La construction est solide, le labyrinthe est prévisible. Le consensus est total. On n’obéit plus qu’à cette seule loi. Quiconque met le pied dans le monde réel tombe systématiquement dans le traquenard, dans l’engrenage, dans une de ces trappes identiques, invisibles et socialement acceptées. Le rat est différent, il les voit les pièges. En fait, c’est sa lucidité qui le rend si malheureux. Sa lucidité qui l’exclut, qui le fait rongeur, songeur et potentiellement vengeur.

À droite, on lui dit qu’il ne correspond pas au « casting social », à gauche on lui demande de se taire, ses idées risqueraient de perturber le cours normal des choses, de dévier le sens prévisible de la roue, devant on se moque de lui tout simplement , alors il regarde derrière et il tombe dans le piège de la nostalgie. Aucune issue.

Alors il choisit le centre et divise ses espaces-temps en espace de solitude, loin des autres, tiraillé entre la folie qui le guette, son désir secret d’aller vers les autres en évitant les trappes et le besoin inavouable de ne jamais cesser de rêver. Le cercle ne l’étouffe pas, il le rend plus fort, mais toujours plus seul.

Alors, il ouvre des livres, et y pige des mots qu’il donne à chacune de ces trappes : Socialisme, capitalisme, religion, anarchisme, adéquiste, concentrationnaire, star-système, anorexie, publicité, libération…

Puis il ouvre des pots de couleurs et colore son espace circulaire de notes personnelles, se demandant s’il s’est lui-même assimilé à ses idées singulières ou s’il a réellement été exclu…

Finalement, il ferme les yeux et découvre au loin une trappe isolée des autres, une trappe différente qui ne porte pas encore de nom, il se met soudain à rêver qu’elle soit réellement singulière, originale… Il serait bien prêt à s’y faire trancher la tête, mais voilà, elle est si loin… Pour espérer l’atteindre, il lui faudrait quitter la sécurité de son univers, prendre le risque probable d’être une fois de plus déçu une fois de plus rejeté…

La peur est plus forte que tout, elle gruge tout sur son passage. Le rat est pris au piège. Le rat sera éternellement seul.

Sans rancune

MFL

Publicités

~ par MFL sur 10 mai 2008.

34 Réponses to “Le piège à rats”

  1. Très bon texte!

    Ode à l’individualisme et au statu quo obligé…

  2. @renart

    Donc pas trop déçu!

  3. Mais non! 😉

  4. Superbe!

  5. En quoi l’anarchisme est-il une trappe?

    Attention, je ne parle pas du « militantisme anarchiste » (qui est trop souvent une trappe collectiviste) mais de l’anarchie en tant que tel.

  6. @Anarcho-pragmatiste

    Dans toute idéologie, il y as une forme d’endoctrinement et cela peu importe la valeurs des idées qui y sont véhiculés. Je n’ai pas la naïveté de croire que la pensée purement libre et totalement objective puisse exister, mais j’essaie simplement de construire ma pensé en dehors des concepts déjà établis 🙂

    La conséquence la plus triste est la solitude, mais avec le temps on s’y fait 😉

  7. Savais-tu que Christo et Jeannne-Claude Denat ne répondent jamais à une commande ni ne reçoivent de subvention de l’État?

    http://www.leblogueduql.org/2008/02/christo-et-jean.html

  8. @Anarcho-Pragmatiste

    Ils ne sont pas les seuls! C’est utopiquement l’objectif absolu, le désir de tout artiste!! (j’entends par « artiste » les créateurs, et j’exclus ici (star/vedettes et tout autre éléments nuisibles de la sorte) Désir absolu jusqu’au jour ou ils meurt de faim… alors là deux choix

    -se laisser mourir…
    -Se corrompre…

  9. Jeanne avec 2 n.

    Tu aimerais probablement ce blogue qui n’est malheureusement pas très actif par les temps qui courent.

    http://contre-doctrinaire.blogspot.com/

    Connais-tu ce blogue qui surnomme mon blogue « action librement raisonnée »?

    http://igneusignition.blogspot.com/

  10. @Anarcho-pragmatiste

    WOW

    Merci pour les références!! 🙂 🙂 🙂
    Si t,en a d’autres comme ça, gênes-toi pas!

  11. Effectivement, c’est le souhait de tout artiste. Souvent, les subventions aux artistes favorisent les stars au détriment des jeunes créateurs

  12. @Anarcho-pragmatiste

    Voilà, on est d’accord!! 🙂

    Au fait désolé ton dernier commentaire s’était malicieusement retrouvé dans mes « spams »

  13. L’anarchisme n’est pas une « arnache », héhéhé!

  14. Il s’est retrouvé dans tes spams en raison des liens internet.

  15. @Arnache!!

    Ils donnent des cours dans les universités ou on apprend à se relire??? C’est bien, j’ai le talent de réussir a me faire mourir de rire moi-même!!!! J’ai pas d’allure parfois!

    Ça fait du bien aujourd’hui!

  16. AnarchoP ayant émis un signal depuis ici, je viens voir et ne le regrette pas… Beau texte. L’évocation du rat me renvoie aussitôt au magnifique Lignes d’erre pour flûte et cappella, composé en duo par Karim Louis Lambatten et Dominique Autié (hommage à Fernand Deligny qui a un jour choisi de vivre en compagnie d’autistes – pour dire trop brièvement). À voir (vous ne serez pas déçus, si vous ne connaissez pas déjà) :
    http://www.intexte.net/galeries/gal_blog/galerie_lignederre/

  17. C’est vrai que texte est excellent! Bienvenue Igneus!

  18. …que CE texte est excellent…

    @MFL

    C’est vrai que les idéologies mènent à l’endoctrinement. Si tu savais comment il y a de anarcho-(n’importe quoi)!

    Mon blogue a justement pour but de rassembler ces idéologies qui se ressemblent (!!!) beaucoup malgré les apparences.

    Voilà pourquoi l’avatar noir et bleu, le bleu n’étant jamais, à ma connaissance, utilisé sur les drapeaux bicolores anarchistes.

    L’anarchisme se base sur le principe suivant: l’élimination de la violence étatique est souhaitable.

    Est-ce que ce principe constitue une doctrine? Je ne crois pas…

  19. @Igneus

    Bienvenu dans ma bulle.

    Le « non regret » est réciproque… je suis déjà allé fouiner un petit peu par chez vous tout à l’heure et je vais devenir une habitué!

    Merci pour les compliments, je dois vous avouer que je ne connaissais pas votre référence, mais que grâce à vous j’ai fais une superbe découverte!! Oh joie!

    Au plaisir de vous recroiser par ici.

  20. @Anarcho-pragmatiste

    Tout dans tout n’est jamais entièrement bon ou mauvais, je crois que de ne jamais tomber dans le piège de l’extremiste d’aucune idéologie, qu’elle soit politique et surtout religieuse est une manière d’éviter l’endoctrinement total (voir l’asservissement)… sans tomber dans le superficiel il vaut mieux éviter de tomber trop profondément dans les concepts… Qui sait, peut-être qu’un jour, je serai même en faveur d’une idée du gouvernement Charest! On peut toujours rêver… 😉

    Essayons de tirer le meilleur de tout ce que la vie a à nous offrir… C’est une idéologie optimiste j’en conviens!!

    Naïvement vôtre

  21. Non! Pas le PSDLCul!

    Ça ne peut pas être bon!

  22. @@Anarcho-pragmatiste

    Moi je l’ai trouvé vraiment très drôle!!!

  23. À ce point là?

  24. @Anarcho-pragmatiste

    Je sais j’ai un humour particulier! 😉

  25. Par exemple, je propose de voter contre le PSDLCul alors que la grande majorité des anarchistes et des libertariens recommandent de ne pas voter.

    Mais dans d’autres circonstances, ça peut être une très bonne chose que de ne pas voter.

  26. On s’entend très bien d’abord!

  27. @@Anarcho-pragmatiste

    Il me semble que dans l’idée même de ne pas voter, il y a là une invitation direct à la dictature!

  28. Oups, je ne l’avais pas vu celle-là!

    Il y une énorme différence entre: 1) ne pas voter pour ne pas appuyer la médiocrassie pseudo-représentative et faire la promotion d’une démocratie directe et
    2) être forcé à ne pas voter par un dictateur.

    Évidemment, la médiocrassie pseudo-représentative est moins pire que la dictature!

  29. mieux vaut tard que jamais!!

    Mais je me doutais bien que tu ne l’avais pas vu!! Tu ne l’aurais pas laissé passer celle-là!!!!!

  30. Il arriverait quoi concrètement, au Québec, si utopiquement lors d’une élection le taux de participation était de 0% ?????

  31. Cas de figure impensable à court terme mais plus le taux de participation est faible moins le gouvernement paraît légitime.

  32. Pour avoir 0% de taux de participation, il faudrait que les candidats eux-mêmes ne votent pas, ce qui les rendreraient complètement illégitimes!

  33. perte de légitimité ou droit au gouvernement de faire ce qu’il veut!! C’est pathétique je l’admets, mais il semble que c’est malheureusement ce qui arriverait!!!!

  34. T’as un point là!!! Mais j’aime bien l’idée! Assez extrémiste pour moi!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :