Pas de regrets!

Je m’échappe quelques instants. Hors du temps, faisant un pied de nez à ce lundi électrique à mi-chemin d’une réalité tangible. Oui le temps poursuit son œuvre, nous amenant tranquillement vers un été qui se fait inévitable. Avis aux lecteurs, je vais me plaindre un peu (et oui…) C’est que la température ne cesse de monter ici. Elle se dirige vers une extrémité qui me semble de plus en plus suffocante! Presque que 26 degré et ça monde encore! Aucune métaphore, le soleil qui vient à la rencontre de mes fenêtres ouvertes sur le monde et la ville provoquent cette surenchère métrologique interne. J’aurais un climatiseur que je devrais déjà le mettre en fonction… si…

Il fait chaud en ville, l’heure est aux terrasses, aux rencontres fortuites, l’excitation est encore vivante, la fièvre continue de se faufiler, peut-être pour la dernière fois cette saison. Oui, peut être que ce soir on sonnera le glas… je me ferai bonne joueuse, pas de regrets ni de remords, peu importe ce qui arrivera je me dirais que ce qui devait arriver est arrivé. (Il faut s’entendre qu’une défaite sportive ne sera jamais aussi catastrophique qu’une victoire adéquiste…) En outre, j’ai eu bien du plaisir ces derniers temps (en vérité. j’ai eu bien du plaisir tout au long de la saison!) Honnête jusqu’au bout! Mais à cette heure-ci, rien n’est encore terminé… Comme on dit, jusqu’ici tout va bien!

Par contre, cette chaleur est terrible, elle me fait dire des mots incongrus, des vérités qui sont vraies… Et oui, trop honnête, je devrais tellement me taire parfois. Les mots sont si souvent mal interprétés.

Parlant d’honnêteté et de mots que l’on risque de regretter tant ils pourraient être mal interprétés, je fais une dernière folie printanière puis ensuite je retourne dans le silence rassurant des non-dits (promis). Je disais, ici, que parfois les mots nous manquent, les nôtres mais ceux des autres également. Alors j’affirme, que le plaisir de lire tes mots à toi me manque… Juste comme cela, sans raison.

Sans rancune

MFL

~ par MFL sur 21 avril 2008.

2 Réponses to “Pas de regrets!”

  1. « Il faut s’entendre qu’une défaite sportive ne sera jamais aussi catastrophique qu’une victoire adéquiste… »

    C’était dédié à moi cette phrase-là?

    Je me plais à croire que oui😉

  2. @Noisette

    Tout à fait!

    Mais j’y crois pour vrai!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :