Vieillir…

La vie est parfois étrange.
Plus le temps passe et plus nous avons l’impression que les choses deviennent immobiles, comme figées dans le temps qui ralentit sa trajectoire… La vie fait de plus grands pas, ainsi le paysage, lui, s’accélère, comme s’il tombait dans le vide. On vieilli, les mots ne sont plus les mêmes, les silences nous en disent plus et les bruits nous semblent plus forts comme s’ils résonnaient depuis des lunes.

Ce n’est plus l’élan qui nous fait peur, c’est l’idée d’arriver trop vite qui nous coupe le souffle, car, si le temps nous permet de grandir, il ne nous permet pas encore de revenir en arrière. La liberté de mouvement cède sa place à la liberté de penser…Et la mémoire risque à chaque instant de nous trahir…

Elle entremêle rêve et souvenir… Elle entrelace fantasme et réalité, puis, dans un grand geste de conciliation, elle réunit tout cela en une seule et même réalité, parfois même en un seul et même oubli… Ce jour-là, plus rien n’existe, tout devient factice et illusoire.

Si la sagesse s’installe, c’est tout simplement pour combler le vide que remplissait jadis la folie. Par chance, il arrive encore que la folie humaine se transforme en douce folie. Folie du moment, folie de croire, encore, en l’humanité.

Le parfum de la vie exulte une odeur d’aiguilles qui s’accélèrent, tournant les heures comme le vent tourne les pages d’une l’histoire, qui voudrait connaître elle-même les lignes de sa propre fin.

Les passions demeures les mêmes, pour ceux qui n’ont jamais cessé d’y croire. La flamme brûle et la lumière perdure jusqu’au tout dernier moment, dans le regard de ceux qui ont osé y croire. Dans les yeux des survivants à la pensée unique. Il n’y a alors, plus de tabou, à choisir le sentiment plutôt que la facilité.

Si les gestes se fatiguent plus rapidement, la valeur ainsi que la précision de chacun de ceux-ci n’en est que plus précieuse. Le temps nous apprend à ne plus rien prendre pour acquis. Ni la beauté, ni la laideur ni la vie elle-même. En outre, les conséquences de nos choix, finissent par nous appartenir enfin…

Finalement, des concepts flous, comme celui du bonheur se transforment en petites choses concrètes, comme des réunions de famille, ou encore des petits instants volés au temps qui passe, traduisant ainsi la chance d’être encore là et le plaisir de voir évoluer le monde….

Sans rancune…

Publicités

~ par MFL sur 15 décembre 2007.

3 Réponses to “Vieillir…”

  1. c’est bien écrit tout cela , et tres véridicte , mais je ne penses pas qe c ‘est sortit de ta tete tout cela , tu n as pas 70 ans que je saches , car cela vient bien d ‘une personne qui en a de l ‘expérience ( de la vie je parles ) pour pouvoir parler de tout cela , n ‘est ce pas ? mlf , ( coucou en passant au fait )

  2. Sache cher ami (Mistral) , que c’est de moi!! Et que si il n’y a qu’un seul avantage au fait de ne pas avoir de vie, et bien c’est celui d’avoir le temps d’observer un peu la société afin d’essayer de la comprendre! Mais bon, je te remerci quand même du compliment!! Car je me permets de le prendre personel!!!!

    Au fait tu me donneras de tes nouvelles!!!

    MFL

  3. Re , bien bien écris alors , si c est sortit de ton cerveau je ne peux que te féliciter ….mais c est bizarre quand meme en sachant tout cela que tu penses que la vie s arrete à la mort …non ? … bref encore un ptit effort alors ,) peut etre que tu l apprendras aussi et que tu nous feras part de ce sujet là dans ton blog , a peluche qui sait …bye….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :